se connecter
Fiche personne



---

Top artiste

Roland Emmerich

(2.35)


Né le 10 novembre 1955 à Stuttgart (Allemagne)

Créateur, Producteur exécutif, Réalisateur, Producteur, Coproducteur, Scénariste, Auteur

Roland Emmerich se passionne très tôt pour le cinéma, le fantastique et la science-fiction. Le jeune Emmerich s’initie pendant son enfance aux arts en se formant à la peinture et à la sculpture. Au terme d’études d’audiovisuel à l’Ecole de Munich de Cinéma et de Télévision, il réalise avec les moyens du bord le long-métrage Le principe de l’Arche de Noé, thriller apocalyptique qui se déroule entièrement dans une station spatiale en orbite autour de la terre. Bien qu’il s’agisse d’un film de fin d’études, le long-métrage s’exporte dans une vingtaine de pays.

Après deux tentatives de fantastique classique, Roland Emmerich revient à la science-fiction, son domaine de prédilection, avec Moon 44 qui, malgré un budget réduit, tire son épingle du jeu. Très à l’aise avec les effets spéciaux et l’action, le cinéaste persévère dans cette direction. Il tourne coup sur coup Universal soldier, avec Jean-Claude Van Damme et Dolph Lundgren, et StarGate, avec Kurt Russell et James Spader, qui font de lui l’un des réalisateurs étrangers les plus sollicités d’Hollywood. Fort de ses deux succès au box-office, le réalisateur crée sa propre société de production, Centropolis, et accède à des budgets plus conséquents encore avec Independence day, version nouvelle de La guerre des mondes, puis Godzilla, mise au goût du jour d’un dragon géant emprunté au cinéma populaire japonais. Du voyage dans une autre dimension à l’attaque d’un monstre titanesque en passant par le thème des surhommes et celui de l’invasion extraterrestre, Roland Emmerich aborde quelques-uns des registres les plus féconds de la science-fiction.

Souvent producteur et scénariste des films qu’il réalise, fonctions qu’il assure avec Dean Devlin depuis Moon 44 , Roland Emmerich change de registre avec The patriot, interprété par Mel Gibson, illustration de l’une des pages les plus sanglantes de la Guerre d’Indépendence américaine. Emmerich aborde aussi la science-fiction écologique avec Le jour d’après et l’aventure préhistorique, teintée d’héroïc-fantasy, avec 10.000.

Il revient au film d'apocalypse à grand spectacle et s'intéresse à la théorie Maya sur la fin du monde dans 2012. On y retrouve John Cusack à la tête d'un petit groupe d'hommes et de femmes qui tente de survivre au milieu du déluge.


Filmographie (5) Commentaire (4) Galerie photos (2)


remi  le 03/06/2010 à 15:27

hé hé hé...


Manu  le 03/06/2010 à 14:53

Rémi, petite canaille ...


Manu  le 09/12/2009 à 07:39

Bordel ... l'est même pas capable de faire le serveur, ce Roland ... Ah heu ... non ... en fait il a raison : on avait oublié la petite liqueur alpine de Lepap. C'est bien Roland, tu peux arrêter le cinéma maintenant et bosser dans un pub.


remi  le 09/12/2009 à 01:36

Vous embettez pas pour les bieres les gars, c'est Roland qui paye sa tournée... 'Mais non Roland, pas 5 Guinness... baisse ta main ! On a dit 2 Guinness, 2 panaches pour les filles et un verre de lait pour Vincent"




Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.0807 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009