se connecter
Fiche personne



---

Top artiste

Isabelle Huppert

(3.04)


née le 16 mars 1953, à Paris

Isabelle Huppert est élevée dans une famille bourgeoise établie à Ville d'Avray, à l'Ouest de Paris. Sa mère l'inscrit au conservatoire de Versailles puis de Paris. Tout en suivant des études de russe, elle apprend l'art dramatique, remportant même un prix d'interprétation. C'est à 19 ans qu'elle décroche son premier rôle au cinéma dans Faustine et le bel été de Nina Companeez. Isabelle Huppert va trouver des seconds rôles dans des films réalisés par des metteurs en scène qui tentent de renouveler le cinéma français après le choc de la Nouvelle Vague.

Isabelle Huppert est donc ainsi à l'affiche de César et Rosalie de Claude Sautet en 1972, des Valseuses de Bertrand Blier en 1974, et du Juge et l'assassin de Bertrand Tavernier en 1976. Mais c'est en 1977 grâce à la délicate Dentellière du suisse Claude Goretta, avec son rôle de Pomme, l'apprentie coiffeuse à la tristesse et à la timidité infinies, qu'elle se fait connaître du public. L'année suivante, elle fait la rencontre de Claude Chabrol et interprète pour lui le rôle-titre de Violette Nozière. Le film, qui marque sa première collaboration avec celui qui demeure un de ses cinéastes de prédilection, lui vaut un prix d'interprétation à Cannes.

Isabelle Huppert tourne ensuite avec les plus grands noms du cinéma français: aux côtés d' Isabelle Adjani et de Marie-France Pisier, André Téchiné fait d'elle une des Soeurs Brontë; Maurice Pialat lui donne Gérard Depardieu pour partenaire dans Loulou tandis que Godard fait appel à elle pour des rôles de femmes fragiles dans Sauve qui peut (la vie) et Passion. A chaque fois, démontrant la diversité de son jeu, elle choisit des réalisateurs réputés pour leur exigence et l'actrice se forge l'image d'une comédienne préférant un cinéma cérébral et intellectuel. Isabelle Huppert acquiert alors une renommée internationale, tournant avec des metteurs en scène étrangers de tout premier plan.

Aux Etats-Unis, elle est la prostituée française tiraillée entre Kris Kristofferson et Christopher Walken dans le western maudit La Porte du Paradis de Michael Cimino. Pour les exilés Joseph Losey et Andrzej Wajda, elle est respectivement la vedette de La Truite et des Possédés. En Italie, elle joue pour Mauro Bolognini ( La Dame aux camélias) et Marco Ferreri ( L'Histoire de Pierra). En France, elle accorde leur chance à de nouveaux talents comme Benoit Jacquot ( Les Ailes de la colombe) ou Diane Kurys ( Coup de foudre). Elle reste néanmoins fidèle à ceux à qui elle doit sa carrière: elle retrouve Bertrand Tavernier pour Coup de torchon et Bertrand Blier pour La Femme de mon pote.

Dirigée par sa soeur Caroline dans Signé Charlotte et par son mari Ronald Chammah dans Milan noir, Isabelle Huppert poursuit une collaboration fructueuse avec Claude Chabrol. En 1988, elle est une avorteuse condamnée à mort dans Une Affaire de femmes. En 1991, elle est Madame Bovary dans une adaptation naturaliste de Flaubert. Dans La Cérémonie, en 1995, d'après Ruth Rendell, elle est une employée des postes dérangée et fait face à Sandrine Bonnaire et Jacqueline Bisset. Deux ans plus tard, dans Rien ne va plus, toujours de Chabrol, Isabelle Huppert est un personnage trouble, pris entre Michel Serrault et François Cluzet. Dans Merci pour le chocolat, en riche héritière, elle donne la réplique à Jacques Dutronc.

L'association avec Claude Chabrol renforce encore la popularité d'Huppert. Le tandem s'essaie à tous les genres: film historique (Une affaire de femmes), adaptation littéraire (Madame Bovary), drame psychologique et social (Le Cérémonie), comédie policière (Rien ne va plus) ou film noir (Merci pour le chocolat). La complicité entre les deux artistes est la source de réussites répétées avec à chaque fois la même grâce. C'est pour son rôle dans La Cérémonie qu'après 6 nominations infructueuses, Isabelle Huppert obtient le César de la meilleure actrice. Elle est également primée à Venise pour Une Affaire de femmes et La Cérémonie.

Parmi ses autres rôles marquants des années 90, citons celui de la veuve dans La Vengeance d'une femme de Jacques Doillon et celui de l'épouse dans La Séparation de Christian Vincent. Elle est aussi Marie Curie dans Les Palmes de M. Schutz et Madame de Maintenon dans Saint-Cyr. Elle retrouve Diane Kurys pour Après l'amour et Benoit Jacquot pour un trio de films : L'Ecole de la chair, Pas de scandale et La fausse suivante. Elle ne néglige pas les cinéastes étrangers et tourne pour l'Allemand Werner Schroeter ( Malina), l'Américain Hal Hartley ( Amateur où elle est une nonne défroquée devenue écrivain porno) ou les italiens Taviani ( Les Affinités électives, d'après Goethe).

Dans les années 2000, Isabelle Huppert poursuit sur sa formidable lancée de la décennie précédente et, après Les Destinées sentimentales d' Olivier Assayas et La Comédie de l'innocence de Raoul Ruiz, triomphe à Cannes en prof de musique frustrée et masochiste dans La Pianiste de Michael Haneke, qui lui vaut un nouveau prix d'interprétation. Le film, tiré d'un roman de la romancière autrichienne Elfriede Jelinek (prix Nobel de littérature), est très perturbant et suscite un scandale sur la Croisette. Changement de registre en 2002 avec son film suivant, la comédie musicale 8 Femmes, de François Ozon au casting éclatant. Comme dans Les Soeurs fâchées avec Catherine Frot, Huppert joue sur son image de femme antipathique et aigrie à des fins comiques.

L'actrice retrouve Michael Haneke ( Le Temps du loup) et Werner Schroeter ( Deux), mais surtout Claude Chabrol. Dans L'Ivresse du pouvoir, elle est une juge opiniâtre dans une fiction sur un scandale politico-financier inspirée de l'affaire Elf. En 2005, elle est l'interprète de Gabrielle de Patrice Chéreau, d'après Joseph Conrad, et reçoit à Venise un prix d'honneur. Isabelle Huppert se risque aussi avec un Américain iconoclaste, David O. Russell, dans J'adore Huckabees. L'actrice se refuse à la facilité: pour Olivier Dahan, elle est une prostituée dans La Vie promise tandis que pour Christophe Honoré, elle est une mère incestueuse dans Ma Mère. Toujours attirée par l'expérience, elle accorde aussi sa confiance à de jeunes réalisateurs comme le belge Joachim Lafosse ( Nue propriété) ou la suisse Ursula Meier ( Home).

Très discrète, méfiante à l'égard de la presse, Isabelle Huppert se consacre toute entière à son métier d'actrice, même si, également très présente sur scène, elle se passionne aussi pour la photographie et le piano. Isabelle Huppert, avec plus de 35 ans de carrière derrière elle, présente une filmographie marquée par des choix forts et des rôles difficiles. Explorant les frontières entre la raison et la folie, Isabelle Huppert considère l'art du comédien comme un jeu sur ses propres fêlures.

Filmographie (25) Commentaire (0) Galerie photos (12)

ACTEUR / ACTRICE



1. GRETA  (2018)
(3.3)
2. ELLE  (2015)
(2.9)
3. LA RITOURNELLE  (2014)
(3)
4. DEAD MAN DOWN  (2013)
(2)
5. BELLA ADDORMENTATA  (2012)
(3.3)
6. MON PIRE CAUCHEMAR  (2011)
(3.3)
7. MY LITTLE PRINCESS  (2011)
(3.3)
8. WHITE MATERIAL  (2009)
(3.4)
9. VILLA AMALIA  (2009)
(2.1)
10. COPACABANA  (2009)
(3.633)
11. HOME  (2008)
(3.5)
12. L'IVRESSE DU POUVOIR  (2006)
(3.75)
13. 8 FEMMES  (2001)
(2)
14. MERCI POUR LE CHOCOLAT  (2000)
(2.5)
15. RIEN NE VA PLUS  (1997)
(3.5)
16. LA CEREMONIE  (1995)
(2.6)
17. SIGNE CHARLOTTE  (1985)
(2.1)
18. LA FEMME DE MON POTE  (1983)
(3)
19. LA TRUITE  (1982)
(2.5)
20. RETOUR A LA BIEN-AIMEE  (1979)
(3.1)
21. DES ENFANTS GATES  (1977)
(3.7)
22. LE GRAND DELIRE  (1975)
(1)
23. ROSEBUD  (1975)
(2.7)
24. CESAR ET ROSALIE  (1972)
(4)

EUX-MEMES



1. CLOSE ENCOUNTERS WITH VILMOS ZSIGMOND  (2016)
(3.6)



Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.15685 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009