se connecter

GOIN' SOUTH (1978)

(1) critique (0) commentaire
Léo le 31/01/2014 à 18:24
3.2
Réalisé par Jack Nicholson
Avec Jack Nicholson, Mary Steenburgen, Christopher Lloyd, John Belushi, Danny DeVito.
Film américain
Durée : 1h 45min.
Année de production : 1978
Titre français : En route vers le sud
Musique : Perry Botkin Jr.

Sortie Cinéma France : n.c.
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

3.2



 Critique GOIN' SOUTH (1978)
Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 3.2
Goin’ south est la seconde réalisation de l’acteur Jack Nicholson après Drive, he said, signé en 1971. Le film marque les débuts à l’écran de l’actrice Mary Steenburgen, choisie après que Jessica Lange, Meryl Streep, Anne Bancroft et Jane Fonda aient notamment été approchées ou envisagées pour le rôle de Julia Tate Moon. Le film est coécrit par le scénariste, réalisateur et producteur Charles Shyer.

Un peu déçu à la revoyure, par rapport au sympathique souvenir que j'en gardais. Cette petite farce romantico-westernienne démarre de façon plutôt enlevée mais s'essouffle progressivement. On peut s'amuser un moment du cabotinage des comédiens, mais tout ça ne va pas chercher très loin, et il me semble que l’histoire patine sévèrement dans le dernier tiers du film. Il y a quelque chose d’agréablement iconoclaste et typiquement seventies dans le ton, se rapprochant parfois du Mike Nichols de The Fortune (le réalisateur de catch22 devait d’ailleurs réaliser le film au départ), mais en beaucoup plus inconstant / inconsistant.

Curieusement, l’ensemble m’a également fait penser à la troisième et à ce jour dernière réalisation de Peter Fonda, Wanda Nevada, tournée à peu près à la même époque. Ces deux comédies sont aussi joyeusement bordéliques l’une que l’autre, aussi évasives dans le rythme et relèvent du genre western sans pouvoir vraiment être considérées comme de vrais westerns (et tournent en outre toutes les deux autour d'une histoire d'hypothétique mine d'or). Par ailleurs elles tranchent quelques peu avec les premiers essais très « nouvel Hollywood » de leurs deux comédiens / réalisateurs.

Pour en revenir à Goin’ south, le gros atout du film demeure sans doute son actrice principale Mary Steenburgen, adorable (sa petite voix nasillarde me fera toujours craquer), ainsi que la photographie poussiéreuse de Nestor Almendros, qui met notamment joliment en valeur la douce frimousse de Mary.
Une œuvre récréative pas désagréable donc, mais pas très convaincante non plus.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.21499 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009