se connecter

THE COMPANY YOU KEEP (2012)

(2) critiques (0) commentaire
Léo le 02/05/2013 à 11:22
3.15
Réalisé par Robert Redford
Avec Robert Redford, Shia LaBeouf, Richard Jenkins, Julie Christie, Susan Sarandon.
Film Américain
Genre : Thriller
Durée : 2h 01min
Année de production : 2012
Titre français : Sous surveillance
Musique : Cliff Martinez

Sortie Cinéma France : 08/05/2013
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

3.0
3.3



 Critique THE COMPANY YOU KEEP (2012)
Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 3.3
Neuvième réalisation de Robert Redford, The Company you keep est l’adaptation libre du roman éponyme de Neil Gordon publié en 2003. Le film est écrit par le scénariste à succès Lem Dobbs, collaborateur de Steven Soderbergh sur Kafka, The Limey et Haywire. Autre proche de l’univers du réalisateur de Sex, lies and videotape présent sur ce titre : le compositeur Cliff Martinez. Du côté de l’impressionnante distribution du film, on notera le choix avisé d’acteurs totalement en phase avec les rôles qu’ils défendent. Susan Sarandon, Julie Christie et Redford lui-même furent ainsi tous des activistes convaincus luttant contre la politique menée par le gouvernement américain dans les années 60-70.

Il y a déjà une chose qui fait plaisir à voir dans ce Company you keep, c’est que Redford, à l’image de certains des personnages de son film, ne se renie pas et pratique toujours le même cinéma depuis les années 70. Un cinéma enseigné notamment par son mentor de l’époque Sydney Pollack, dont on retrouve en partie l’esprit dans ce titre, à travers le mélange de romance existentielle et de suspense, en plus nous offrir un schéma narratif proche de celui des classique 3 days of the condor – la traque d’un « innocent » par le gouvernement américain.

On n’est donc pas chez Jason Bourne ici. Aucun enjeu planétaire, aucun combat dont la légitimité s’avèrerait indiscutable, aucune grosse séquence d’action, pas de méga twist non plus. On travaille ici dans l’intime, l’humain et le doute, en abordant la question de la remise en cause des idéaux de jeunesse, des conséquences à long terme de l’engagement politique clandestin. Un terreau de réflexion fertile qui rappelle le supérieur et indispensable Running on empty de Sidney Lumet mais ne l’égale pas, la mise en scène de Redford s’avérant comme d’habitude un rien trop sage, trop classique pour faire décoller totalement l’ensemble, malgré quelques beaux échanges ici et là (la scène entre Sarandon et Shia LaBeouf, celle au coin du feu entre Redford et Christie).

Nul besoin d’être un expert dans le domaine de la distribution cinématographique pour deviner le triste sort critique, et davantage encore public, que connaitra ce film hors des modes : un troisième bide attend Redford, après ceux des pourtant tout aussi intéressants Lions for lambs et The Conspirator (œuvre assez proche thématiquement de The Company you keep). Espérons juste que le bonhomme, l’un des derniers grands représentants du nouvel Hollywood, ne renonce pas et puisse continuer à nous offrir ce type de cinéma à la fois posé et engagé, devenu assez unique en son genre.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.08665 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009