se connecter

NOTHING BUT THE NIGHT (1972)

(1) critique (0) commentaire
Manu le 27/06/2019 à 07:23
3
Réalisé par Peter Sasdy
Avec Christopher Lee, Peter Cushing, Diana Dors, Georgia Brown, Fulton MacKay.
Film anglais
Genre : Thriller
Durée : 1h 30min.
Année de production : 1973
Musique : Malcolm Williamson

Sortie Cinéma France : n.c.
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

3.0



 Critique NOTHING BUT THE NIGHT (1972)
Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 3.0
Nothing but the night est le cinquième long métrage cinématographique de l’anglais Peter Sasdy. Adaptation du roman éponyme de John Blackburn par Brian Hayles, futur scénariste de l’Arabian adventure de Kevin Connor, le film marque la seconde collaboration du cinéaste avec l’acteur Christopher Lee, ici également coproducteur.

Nouveau suspense horrifique pour Peter Sasdy, un an après son excellent Doomwatch, et l’on retrouve dans ce Nothing but the night la plupart des qualités et défauts propres à ces petites bandes d’exploitation anglaises signées entre 1970 et 1975 par Sasdy donc, mais également Hayers, Gibson, Sharp et consort.

Soit le plus souvent de bonnes idées de départ du côté des scripts et, l’air de rien, une approche « néo-réalistique » à l’anglaise aujourd’hui précieuse, nous décrivant à travers des histoires invariablement glauques un pays d’humeur maussade, trébuchant sur ses valeurs tandis qu’il s’enfonce dans la crise. Mais également, contrebalançant ces atouts, une exécution la plupart du temps un brin trop pépère, voire timorée, que ce soit au niveau de la réalisation comme plus largement des postes artistiques clefs de l’œuvre.

Nothing but the night répond donc assez fidèlement à ce modèle (grossièrement) établi. L’œuvre se révèle assez futée dans son écriture, glissant adroitement du récit policier à l’épouvante ésotérique, bénéficie d’une interprétation plutôt attractive et pose assez rapidement puis entretient avec succès une petite ambiance dépressive que viennent agréablement aérer les sauvages extérieurs écossais de son troisième acte. Dommage par conséquent que le rythme et la tension ne soient pas toujours au rendez-vous, ne laissant au final le spectateur qu’à demi-satisfait.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires





Salut l'artiste !



Critique cinema
2021 ans
Christopher Plummer
(0000-2021)

3.16









Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.14303 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009