se connecter

JACK RYAN: SHADOW RECRUIT (2014)

(4) critiques (1) commentaire
Léo le 16/06/2014 à 10:35
2.63
Réalisé par Kenneth Branagh
Avec Chris Pine, Kevin Costner, Keira Knightley, Kenneth Branagh, David Paymer.
Film américain
Genre : Thriller, Espionnage
Durée : 1h 45min.
Année de production : 2014
Titre français : The Ryan Initiative
Musique : Patrick Doyle

Sortie Cinéma France : 29/01/2014
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

2.4
2.5
3.0
1.8



 Critique JACK RYAN: SHADOW RECRUIT (2014)
Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 3.0
Jack Ryan: Shadow recruit est la cinquième aventure cinématographique de l’agent de la CIA Jack Ryan. Reposant sur un script original coécrit par le scénariste et réalisateur David Koepp, le film se présente en fait comme un « reboot » au sein de la franchise, puisque nous narrant les débuts d’espion de Ryan. Notons par ailleurs que Chris Pine succède ici à Alec Baldwin, Harrison Ford et Ben Affleck dans la peau de ce personnage fictionnel créé en 1984 par le romancier Tom Clancy, et qu’il s’agit de la treizième réalisation de Kenneth Branagh, arrivant dans sa carrière de réalisateur juste après le film de super-héros Thor.

Jack Ryan: Shadow recruit tente ainsi de ressusciter la franchise du même nom. Malheureusement, depuis The Sum of all fears en 2002, les temps ont bien changés, et Jason Bourne est passé par là, redéfinissant momentanément les règles du film d’espionnage et la figure de l’espion moderne au cinéma. Alors certes, le film de Branagh prend bien soin de tenir compte de l’évolution de la situation geo-économico-politique mondiale de ces dix dernières années, mais, décision à la fois courageuse et risquée, il opte tout de même pour un personnage central fidèle au la figure de l'espion telle que créé par Tom Clancy.

De ce fait, ce Jack Ryan version 2014 a quelque chose d’un peu anachronique. Sa « boy-scout attitude » (elle-même verbalement relevée par le personnage de Costner à la fin du film) renvoie le personnage à une autre époque : les années 90 et l'avant 9/11. Trop lisse, trop propre sur lui, évoluant dans un univers beaucoup trop lisible, le Ryan de Branagh semble pour tout dire trop souvent vivre dans un monde parallèle au notre, le résultat évoquant finalement plus James Bond que son comparse Jason Bourne.

Maintenant, Jack Ryan: Shadow recruit n'est pas non plus un ratage total. Après l’inégal mais globalement sympathique Thor, Kenneth Branagh, secondé par la grand réalisateur de seconde équipe Vic Armstrong, confirme qu’il est tout à fait à son aise dans l’action et le grand spectacle, ici complétées d’une agréable touche de glamour. Mise en scène léchée mais percutante, interprétation pro, dose de suspense tenant de l’acceptable : rien de renversant ni d’original dans l’ensemble, mais disons que le résultat tient solidement la route tout du long.

Du divertissement hollywoodien rétro, soigné et globalement prenant, mais manquant certainement de surprise et d'un brin d’envergure.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.24455 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009