se connecter

WORLD GONE WILD (1987)

(1) critique (0) commentaire
Manu le 01/08/2022 à 09:32
3.4
Réalisé par Lee H. Katzin
Avec Bruce Dern, Michael Paré, Catherine Mary Stewart, Adam Ant, Anthony James.
Film américain
Genre : Science-fiction
Durée : 1h 35min.
Année de production : 1987
Titre français : Les Anges de la haine
Musique : Laurence Juber

Sortie Cinéma France : n.c.
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

3.4



 Critique WORLD GONE WILD (1987)
Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 3.4
Situé dans sa carrière entre les deux derniers opus de la franchise Dirty Dozen, Dirty dozen : The Deadly mission et The Dirty dozen : The fatal mission, World gone wild marque le retour au grand écran de Lee H. Katzin, 15 ans après le film d’espionnage The Salzburg connection. Le film est produit par Robert L. Rosen, proche collaborateur de John Frankenheimer sur la période 1975-1991, et écrit par le scénariste de télévision Jorge Zamacona (Millennium, The Last ship, City on a hill). Notons enfin que Bruce Dern et Michael Paré se retrouveront 30 ans plus tard sur le thriller de Timothy Woodward Jr., American violence.

Deux mots sur cette petite série B qui, à force de décontraction et innocente ringardise, aura eu raison de mes réticences premières. Côté récit, on est sur de l'amusante variation post-apocalyptique de The Magnificent seven, matinée d'un p'tit côté The A-Team. Et ça fonctionne tout à fait, même si dans son décorum, ses personnages, sa réalisation solide-qui-ne-se-voit-pas du téléaste Katzin et ses éclairs de violence très encadrés, on reste plus proche de The Ultimate warrior de Clouse, A boy and his dog de L.Q. Jones ou du pas terrible (et plus friqué) Damnation alley de Smight que des essais du même genre post-Mad Max.

Bref, en dépit d’une construction scénaristique que l’on sent par endroit problématique, le film recourant alors à une pesante voix-off, probablement rajoutée à la dernière minute, World gone wild tient donc ses promesses de divertissement science-fictionnel sans arrière-pensée. Ca bouge bien (c'est Mic Rodgers qui coordonne les cascades), il y a de l'idée dans l'écriture et le tandem Bruce Dern (revisitant ses rôles de biker hippie de la fin des années 70) - Michael Paré fonctionne nickel, porté par quelques savoureux échanges (le “Does Pinocchio have a wooden dick?” lancé par Dern à un Paré s'inquiétant de savoir s'il sera au niveau pour l'affrontement final, fait assurément son petit effet).

Bref, encore un titre modeste et enlevé, respectueux de son public, faisant clairement regretter l’orientation essentiellement télévisuelle de la carrière de Katzin.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.09061 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009