se connecter

THE CLOVERFIELD PARADOX (2018)

(1) critique (0) commentaire
Léo le 27/02/2018 à 15:07
1.9
Réalisé par Julius Onah
Avec Gugu Mbatha-Raw, David Oyelowo, Daniel Brühl
Film américain
Genre : Science fiction, Thriller
Durée : 1h 42min.
Année de production : 2018
Musique : Bear McCreary

Sortie Cinéma France : 04/02/2018
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

1.9



 Critique THE CLOVERFIELD PARADOX (2018)
Avis rédigé par Léo   |  le .   |  Note : 1.9
Arrivé sans crier gare sur Netflix suite à une annonce surprise lors des réclames du Superbowl se concluant par un "disponible dès ce soir", THE CLOVERFIELD PARADOX a fait couler pas mal d'encre pour le côté imparable de son plan marketing et il fallait au moins ça pour que le film du presque inconnu Julius Onah laisse une quelconque trace de son passage dans les mémoires. En effet, pour ce qui est des qualités du film, ce n'est par contre pas la même histoire.

On est face à un habituel thriller spatial, dans la plus grande des traditions, avec équipage qui sert de chair à canon et mystère qui plane sur les décès.

Si l'histoire est prometteuse et intrigante dans la première partie du film, elle se dégonfle rapidement pour laisser place à un joyeux n'importe quoi sans queue ni tête. Pour situer le métrage, même s'il s'en donne des airs, on est à l’extrême opposé de l'expertise quasi savante d'un INTERSTELLAR avec tout ce qu'il avait d'immersif et d'attachant mais aussi de la rigueur scénaristique des gentilles série B spatiales comme le dernier en date, Life. Bienvenue donc dans un film qui justifie à minima des mains se baladant dans un vaisseau, un cadavre avec une radio dans le ventre, des clefs à molettes qui volent, etc...

Là ou le film est encore plus douteux, voir opportuniste, c'est sur sa filiation avec l'univers Cloverfield. Les rares scènes sur terre ont l'air injectées poussivement dans l'histoire, elles ne racontent franchement rien qui fasse avancer l'intrigue principale et se cantonnent pour la plupart à des clins d'oeil maladroits voir de la parodie de séquence des précédents films. En n'en rajoutant une couche dans le festival de la coïncidence débile, il ne faudra pas non plus compter sur la fin pour relever le niveau.

Une grosse déception donc, surtout après la bonne surprise qu'était 10 Cloverfield Lane.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.20938 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009