se connecter

TEKKEN (2010)

(1) critique (0) commentaire
Manu le 26/09/2010 à 00:27
2.3
Réalisé par Dwight H. Little
Avec Jon Foo, Kelly Overton, Cary-Hiroyuki Tagawa, Darrin Dewitt Henson, Luke Goss.
Film japonais, américain
Genre : Science-fiction, action.
Durée : 1h 27min.
Année de production : 2009
Musique : John Hunter

Sortie Cinéma France : n.c.
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

2.3



 Critique TEKKEN (2010)
Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 2.3
Tout d’abord, je souhaite préciser à Bip, Leo, Rémi et tous les autres fans de jeux de baston sur console présents ici que je connais assez mal Tekken. Difficile donc d’établir une quelconque comparaison entre celui-ci et son adaptation live. Je m’en tiendrai donc à juger ce que j’ai vu à l’écran, à savoir un « tatane movie » situé dans un environnement post-apocalyptique plus proche du désormais classique Cyborg d’Albert Puyn (même Lionel le cite, je ne vais donc pas me gêner) ou encore du 2072, Les mercenaires du futur de Fulci que du gros blockbuster estival. Bref, ça fleure bon le bis tendance Z tous ces acteurs-gymnastes au jeu limité se marronnant la gueule dans 4, 5 décors étriqués et cette figuration rarement à la hauteur de ce que réclament sur le papier la plupart des situations (je pense notamment à ces 2 gus s’excitant derrière leur comptoir, censés représenter tous les opprimés soutenant Jin dans son combat contre Tekken). Ce qui, pour être honnête, n’aurait pas été totalement pour me déplaire si, à côté de cela, comme dans certaines petites productions futuristes du Roger Corman des années 70 auxquelles ce Tekken fait par moment lointainement penser, le scénario avait su faire preuve d’un peu plus d’imagination dans sa trame et de recherche dans ses dialogues.

Point positif toutefois : Dwight H. Little montre clairement qu’il possède encore un peu de métier dans la confection de modestes bandes d’action. Il mène ainsi celle-ci à une allure plus que décente et parvient parfois à en gommer, ou du moins à en faire avaler l'aspect fauché. Reste qu’il a aussi tendance à se laisser aller au surdécoupage dans les séquences de combat, peut-être d’ailleurs dans le but de rendre l’ensemble un peu plus grand public - on le sent en effet un peu embarrassé par moment, et constamment soucieux d’atténuer la violence de toutes ces séquences – et que cela ne masque jamais le fait que les personnages n’ayant aucune consistance, et bien l’on se fiche d’un bout à l’autre du film de ce qu’il peut leur arriver.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.13731 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009