se connecter

THE WIRE (SEASON 1 - TV) (2002)

(1) critique (3) commentaires
Rémi le 25/04/2014 à 13:32
4.9
Créée par David Simon
Avec : Dominic West, Wendell Pierce, Lance Reddick
Serie TV américaine
Genre : Policier, drame
Titre français : Sur écoute
Format : 60 min par épisode
60 episodes sur 5 saisons
Durée totale: 60 heures

Sortie Cinéma France : 08/01/2004
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

4.9



 Critique THE WIRE (SEASON 1 - TV) (2002)
Avis rédigé par Rémi   |  le .   |  Note : 4.9
Chef d'oeuvre (je pèse mes mots) de la chaine HBO, la série The Wire (2002-2008) a été créée par David Simon, un ancien journaliste criminologue, a qui l'on doit aussi la série Homicide: Life on the Street (1993-1999) et surtout l'excellente série Treme (2010) sur la Nouvelle Orléans post-Katrina.

The Wire ne rencontra pas le succès mondial comme des série récentes telles que Lost (2004-2010), Breaking Bad (2008–2013) ou Game of Thrones (2011) mais fait incontestablement figure de poids lourd dans sa catégorie et a acquis son statut de série culte dès la première saison. Et pour cause ! la qualité générale (réalisation, écriture, rythme, jeu des acteurs...) est maintenue à un très haut niveau au fil des 5 saisons ce qui est rare(issime) sur une série se prolongeant au-delà de 2 ou 3 saisons.

The Wire est une photographie quasi-anthropologique de la ville de Baltimore des années 2000 vu autant du côté des institutions (police, politique, éducation, média) que des malfrats (drogue, contrebande, corruption). Nous suivons d'une part le travail acharné d'une petite équipe de la police de Baltimore composée d'éléments marginaux et de l'autre le travail de fourmis de gangsters de la drogue, contrebandiers, politiciens corrompus, journalistes véreux...

Au-delà de son caractère immersif, la série se distingue par son absence de manichéisme et sa volonté de rendre compte de façon équilibrée des deux bords de la légalité. L'accent est donc volontairement mis sur l'authenticité nous donnant ainsi beaucoup de séquences proche du documentaire. Le projet s'est d'ailleurs réalisé en proche collaboration avec des sociologues et des anthropologues urbains lors des phases d'écriture, de casting et de tournage.

Ce casting de "gueules" est un des nombreux atout de la série. Certains des troisièmes couteaux furent d'ailleurs recrutés dans les quartiers chauds de la ville et l'argot de Baltimore parlé notamment dans les 2 premières saisons nécessita l'utilisation de sous-titre lors de la diffusion aux USA.

Je manque peut-être objectivité mais il s'agit, pour moi, d'une série incontournable et qui, en plus, n'a pas pris une ride.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 1.46795 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009