se connecter

NIGHT OF THE JUGGLER (1979)

(1) critique (0) commentaire
Manu le 22/03/2019 à 20:04
4
Réalisé par Robert Butler
Avec James Brolin, Cliff Gorman, Richard Castellano, Julie Carmen, Dan Hedaya.
Film américain
Genre : Policier
Durée : 1h 41min.
Année de production : 1978
Titre français : New York connection
Musique : Artie Kane

Sortie Cinéma France : 13/08/1980
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

4.0



 Critique NIGHT OF THE JUGGLER (1979)



Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 4.0
Septième réalisation cinématographique de Robert Butler, qui succéda à Sidney J. Furie au bout de 3 semaines de tournage, Night of the juggler est la relativement libre adaptation du roman éponyme de William P. McGivern originellement publié en 1975. Le film est coécrit par William W. Norton, scénariste du White lightning de Joseph Sargent, et Rick Natkin, qui venait alors juste de cosigner le script de The Boys in company C, chronique vietnamienne réalisée par Sidney J. Furie.

Véritable hymne au New York craspec en mode terrain vague et peep show de la fin des années 70, Night of the juggler est en quelque sorte le chainon manquant entre Serpico, The Taking of Pelham 123, Gloria et Wolfen. Non pas qu’il s’agisse d’une œuvre aussi travaillée dans l’écriture ou la mise en scène que les titres précités, son intrigue se résumant globalement à une longue traque / jeu de piste de 90 minutes dans et sous les artères bondées de la grosse pomme, mais c’est à mon sens un document à valeur sociale et historique tout aussi précieux que les travaux de Lumet, Sargent et cie.

Une force documentaire qui se double ici d’une extrême générosité dans le registre de l’action urbaine, gout du spectaculaire à l’appui (cf. l’impressionnante scène de fusillade en plein boulevard, étonnamment fournie côté figuration). Et si le rythme m’a semblé ne jamais faiblir, le meilleur morceau de cette luxueuse bisserie demeure sans conteste sa monstrueuse première demi-heure, monument d’efficacité narrative made in seventies garantie 100% sans sur-découpage, détaillant les préparatifs du kidnapping de la gamine pour virer à l’ébouriffante course-poursuite automobile / à pieds / en métro entre le héros et le ravisseur de sa fille.

Bref, certainement pas un grand film offrant matière à réflexion, mais, me concernant, un chaudement recommandable morceau de polar new yorkais made in seventies, au sujet duquel on ne peut que s’étonner qu’il n’ait pas connu plus large diffusion au fil des décennies.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.08643 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009