se connecter

L'UOMO DELLA STRADA FA GIUSTIZIA (1975)

(1) critique (0) commentaire
Manu le 16/12/2011 à 14:03
3.2
Réalisé par Umberto Lenzi
Avec Henry Silva, Luciana Paluzzi, Silvano Tranquilli, Claudio Gora.
Film italien
Genre : Policier
Durée : 1h 31min.
Année de production : 1975
Musique : Bruno Nicolai

Sortie Cinéma France : n.c.
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

3.2



 Critique L'UOMO DELLA STRADA FA GIUSTIZIA (1975)
Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 3.2
Suite au succès mondial du Death wish de Michael Winner, il était quasi inévitable que le cinéma italien se mettre au viligante movie. Chose faite rapidement, mais dans les formes, puisqu'il va dépêcher sur l’affaire l’un des ses meilleurs faiseurs du moment, le prolifique Umberto Lenzi. L’uomo della strada fa giustizia décline donc sur un mode plus outrancier – ou plus latin, dirons-nous - le thème du citoyen lambda qui, las de l’inertie de la police face à une criminalité galopante, décide de prendre les armes pour se faire lui-même justice.

S’il y a bien un sujet à prendre avec des pincettes, c’est indéniablement celui de l’auto-défense. Malheureusement, les pincettes, ce n’est pas trop son plat de carbonara, à Umberto Lenzi. Au contraire – et en parlant de plat – lui, il aime bien mettre les pieds dedans. L’uomo della strada fa giustizia est ainsi un film qui fonce dans le tas, ne fait définitivement pas dans la dentelle – il suffit de voir cette séquence bien nawak dans laquelle Silva et son ex se font attaquer sans raison par une horde de motards hystériques pour s’en convaincre ! – et réclame un certain recul de la part du spectateur (recul facilement envisageable aujourd’hui mais probablement difficile à prendre à l’époque). Par ailleurs, comme dans son Roma a mano armata tourné la même année, l’ensemble souffle - probablement volontairement et avec un opportunisme forcément assez discutable - le chaud et le froid dans son discours socio-politique, semblant par exemple encourager la vendetta personnelle de son héros (quasi adoubé par la police à la fin !) mais condamnant les agissements barbares du mouvement citoyen d’extrême droite avec lequel il fricote un temps et le montrant dans la dernière séquence comme presque gangréné par la violence à laquelle il s’est frotté.

L’absence totale de subtilité d’un fond surfant de réels problèmes d’actualité italiens de la période utilisés seulement comme prétexte à aligner les coups de poings et fusillades fait donc de L’uomo della strada fa giustizia un film à ne surtout analyser très sérieusement – même si, qu’on le veuille ou non, dans ses excès même il demeure révélateur d’un certain climat social. Un effort à fournir pour pouvoir alors apprécier l’efficacité redoutable de la mise en scène et du montage – le générique est un petit must, à ce titre – un récit constamment accrocheur et une chouette distribution bis peuplée de gueules pas très rassurantes (celle d’Henry Silva la première … celui-là, même lorsqu’il pleure, comme ici, il vous fiche la trouille !).

Pas très responsable, mais indéniablement divertissant.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.10705 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009