se connecter

THE HOWLING (1980)

(1) critique (0) commentaire
Manu le 04/10/2012 à 17:26
4
Réalisé par Joe Dante
Avec Dee Wallace, Patrick Macnee, Dennis Dugan, Christopher Stone, Belinda Balaski.
Film américain
Genre : Epouvante
Durée : 1h 31min.
Année de production : 1980
Titre français : Hurlements
Musique : Pino Donaggio

Sortie Cinéma France : 21/01/1981
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

4.0



 Critique THE HOWLING (1980)
Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 4.0
Second long métrage de Joe Dante (ou second et demie, pour reprendre ses termes), The Howling est la libre transposition à l’écran du roman éponyme de Gary Brandner publié en 1977. Adaptation si libre d’ailleurs, que le romancier se brouillera avec Dante et ses producteurs, et confira les adaptations des suites de son œuvre à d’autres, pour un résultat malheureusement beaucoup moins inspiré. Il faut dire ici que le script original fut largement réécrit par John Sayles à la demande expresse de Dante lorsque ce dernier débarqua sur ce projet, abandonnant alors Jaws 3, sur lequel il travaillait depuis quelques temps.

Désormais classique du film du loup-garou, cette série B de luxe tire indiscutablement sa réussite de la fructueuse association entre Dante et Sayles. Soit deux véritables auteurs et cinéphiles avertis sur la même longue d’onde, sachant parfaitement comment divertir le spectateur sans oublier de l’instruire un minimum. The Howling est ainsi un film d’épouvante d’une classe peu commune, à la fois effrayant, drôle et pertinent dans sa vision ironique d’une société américaine moderne malade, au sein de laquelle le pauvre loup-garou, dans sa quête désespérée de normalité, ne parvient plus à trouver sa place. Un ton résolument moderne donc, s’accompagnant cependant de multiples références et clins d’œil au cinéma d’épouvante des années 40 et 50.

Enrichi avec ça de prestations pour la plupart culte (mais est-ce là juste le fait que je connaisse par cœur le film ?), de deux séquences de transformation en loup-garou particulièrement mémorables et d’un score de premier choix de Pino Donaggio, The Howling tiendrait pour ainsi dire du sans faute s’il ne souffrait pas d’une dernière partie moins convaincante dans l’écriture, sentant un peu l’urgence, et, côté effets spéciaux, de quelques plans animés gâchant légèrement la très forte impression laissée par le travail de Rob Bottin, le futur créateur de « la chose » de Carpenter.

Néanmoins, un grand Dante et une grande réussite du fantastique de son époque.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.39112 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009