se connecter

NIGHT SCHOOL (1981)

(1) critique (0) commentaire
Manu le 25/03/2012 à 19:18
3.5
Réalisé par Ken Hughes
Avec Leonard Mann, Rachel Ward, Drew Snyder, Joseph R. Sicari, Annette Miller.
Film américain
Genre : Epouvante
Durée : 1h 28min.
Année de production : 1981
Titre français : Les Yeux de la terreur
Musique : Brad Fiedel

Sortie Cinéma France : 13/05/1981
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

3.5



 Critique NIGHT SCHOOL (1981)
Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 3.5
Intégralement filmé à Boston, Night school, curieusement traduit par Les Yeux de la terreur chez nous, est l’ultime réalisation du vétéran anglais Ken Hughes (crédité ici Kenneth). Bien que généralement rattaché au genre slasher – on disait alors psycho-killer - ce Grand Prix du jury du festival d’Avoriaz 1981 évolue en fin de compte davantage dans l’univers du giallo italien que celui de l’épouvante gore à la Vendredi 13. On retrouve d’ailleurs à son générique l’italo américain Leonard Mann, vedette d’une bonne vingtaine de bandes bis européennes de la décennie 70.

Aujourd’hui largement oublié, Night school mérite certainement mieux que la sale note qu’il se paye actuellement sur IMDB. Certes le film repose sur un scénario manquant de finitions aux entournures, tout comme d’un brin de crédibilité. Mais la réalisation de Ken Hughes sauve très largement les meubles. Exploitant adroitement le côté vieille Europe de la ville de Boston, elle confère un cachet particulier à l’ensemble, donnant par moment presque l’impression au spectateur que Jack l’éventreur himself va débouler d’un coin de rue sombre en plein milieu du métrage.

Par ailleurs, Ken Hughes sait faire preuve d’une malice particulièrement savoureuse dans son jeu sur le suspense (la séquence du cheveu dans la soupe) tout en revisitant ses classiques ses classiques avec un certain talent (cf. la scène de la douche, hommage à Psychose). Une réalisation futée donc, mais qui n’oublie pas non plus d’offrir quelques séquence-choc au spectateur, menant plutôt rondement les quelques saignantes attaques de son tueur à l’arme blanche.

Bref, pour ce qui s’annonçait sur le papier comme un slasher lambda, Night School s’avère une petite œuvre d’exploitation nettement plus intéressante que prévu.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.10083 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009