se connecter

MARTYRS (2008)

(1) critique (0) commentaire
Manu le 02/11/2009 à 22:33
2.5
Réalisé par Pascal Laugier
Avec Mylène Jampanoï, Morjana Alaoui, Catherine Bégin
Interdit aux moins de 16 ans avec avertissement
Film français, canadien.
Genre : Epouvante-horreur, Thriller
Durée : 1h 40min.
Année de production : 2008
Musique : Alex Cortés

Sortie Cinéma France : n.c.
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

2.5



 Critique MARTYRS (2008)
Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 2.5
Une fillette kidnappée et torturée à l’âge de 10 ans pense avoir retrouvé ses bourreaux 15 ans plus tard. Elle décide de se venger. Un film qui indéniablement vous secoue, mais que j’ai trouvé juste moyen, au final. Au niveau de la mise en scène, ça n’a rien de révolutionnaire mais c’est bien foutu, sous influence certes – celles du cinéma d’exploitation européen / anglo-saxon des années 70-80 – mais sans que cela ne vire au catalogue d’hommage ou ne phagocyte l’ensemble. Y a une ch’tite patte, c’est clair.

C’est plus du côté de l’écriture que je demeure sur la réserve. On met tout de même un bout de temps avant de rentrer dans ce qui semble être le vif du sujet, et une fois celui-ci lancé, on reste méchamment sur sa faim car rien n’est vraiment développé. Et ce ne sont pas les rares dialogues qui sauvent la mise à ce niveau : on nage dans la platitude (la scène du petit déj, assez mal jouée avec ça) et grandiloquence gênante. Et pis un autre truc qui m’a dérangé, c’est le manque de repère spatio-temporels au sein d’une histoire qui cherche à marquer les esprits par son réalisme (ou du moins le réalisme de ses scènes choc). S’il n’y avait l’apparition de ces 2 gendarmes bien de chez nous dans l’une des toutes premières séquences on se demanderait pendant tout le film où se situe l’action. Quant à l’époque dans laquelle se déroule celle-ci, ben ça m’a paru encore plus flou. Les personnages semblent nous être contemporains, la technologie dans laquelle ils évoluent aussi, mais tout le monde se déplace en caisses des décennies précédentes. Bon, ce n’est peut-être qu’un détail mais moi ça ne m’a pas aidé à m’impliquer dans l’histoire.

Au final ça nous donne un curieux film, formellement bien fichu mais trop brouillon, trop facile dans le fond, et dans lequel je suis constamment passé d’une implication réelle – la scène du massacre de la famille, de la découverte et du « sauvetage » de la seconde victime – à un détachement total – par exemple, au bout de la trentième paire de claques que reçoit l’héroïne, j’avoue n’avoir pu m’empêcher d’esquisser un petit sourire.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.27592 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009