se connecter

SEAL TEAM EIGHT: BEHIND ENEMY LINES (2014)

(1) critique (0) commentaire
Manu le 20/12/2019 à 16:22
2.5
Réalisé par Roel Reiné
Avec Tom Sizemore, Lex Shrapnel, Anthony Oseyemi, Darron Meyer, Aurélie Meriel.
Film américain
Genre : Guerre
Durée : 1h 38min.
Année de production : 2014
Titre français : En territoire ennemi 4 : Opération Congo
Musique : Mark Kilian

Sortie Cinéma France : n.c.
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

2.5



 Critique SEAL TEAM EIGHT: BEHIND ENEMY LINES (2014)
Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 2.5
Seal team eight: behind enemy lines est le quatrième, et à ce jour dernier, volet de la franchise des Behind enemy lines. Intégralement touré en Afrique du sud, le film marque la troisième collaboration du cinéaste Roel Reiné avec le binôme de scénariste Brendan Cowles / Shane Kuhn, après The Scorpion king: Battle for redemption en 2012 et Dead in Tombstone, 1 ans plus tard.

Franchise née d’un film au patriotisme zélé que l’on qualifiera pudiquement de hautement négligeable, les Behind enemy lines auront au moins fait preuve d’une belle constance dans leur très discutable message, faisant des Etats- Unis et plus largement de l’Occident le gendarme du monde, seul rempart face à l’extrémisme et au totalitarisme.

Discours idéologique que relaie donc ce quatrième opus extrêmement douteux quant à son écriture, voire même irresponsable lorsque, au terme d’une première heure à peu près vraisemblable, ses péripéties guerrières virent au délirant jeu de massacre déconnecté de tout réalisme.

Le paradoxe dans tout ça étant que si, scénaristiquement parlant, ou du moins idéologiquement, ce Seal team eight: Behind enemy lines fricote aisément avec le pire de le filmographie de son réalisateur, du strict point de vue de la mise en scène, il s’agit probablement là du plus bel effort de Roel Reiné parmi la petite dizaine de titre que j’ai eu l’occasion de voir à ce jour. Car même si l’on est évidemment loin de la grande classe d’un Black Hawk down, il y a dans les scènes de combat, notamment les toutes dernières, une telle énergie décomplexée, un tel désir maladroit d’un mettre plein la vue, que cela en devient, reconnaissons-le, assez jubilatoire.

Aussi douteux que généreux, un Roel Reiné à voir, à condition de laisser son cerveau et ses grands principes au vestiaire.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.47841 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009