se connecter

HORNETS' NEST (1970)

(1) critique (0) commentaire
Léo le 21/11/2013 à 19:47
2.8
Réalisé par Phil Karlson
Avec Rock Hudson, Sylva Koscina, Sergio Fantoni, Giacomo Rossi Stuart.
Film italien, américain
Genre : Guerre
Durée : 1h50min.
Année de production : 1970
Titre français : L'Assaut des jeunes loups
Musique : Ennio Morricone

Sortie Cinéma France : n.c.
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

2.8



 Critique HORNETS' NEST (1970)
Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 2.8
Coproduction italo-américaine tournée en Italie et Yougoslavie, Hornets’ nest s’inspire semble-t-il d’un authentique épisode de la lutte contre l’envahisseur allemand en Italie, survenu à la fin de la seconde guerre mondiale. Le film marqua pour Rock Hudson son second échec public de l’année 1970 après celui du couteux Darling Lili de Blake Edwards, sorti deux mois auparavant. Notons que le rôle de l’infirmière allemande, incarné par Sylva Koscina, devait à l’origine être tenu par Sophia Loren.

Curieux film de guerre - ou plutôt film anti-guerre - lorgnant, comme beaucoup d’œuvres issues du même registre, à l’époque, du côté des Dirty dozen de Robert Aldrich, Hornets’ net n’est ni une réussite, ni un échec intégral. Le point fort du film, c’est son sujet même, assez audacieux dans sa façon de s’intéresser aux conséquences dramatiques de la guerre sur l’enfance. Un sujet difficile, traité par ailleurs sans fioriture par l’as de la série B Phil Karlson. D’où l’aspect encore aujourd’hui étonnement sombre et brutal du film, qui malheureusement déstabilise plus souvent le spectateur qu’il ne l’invite à la réflexion. Un peu de chaleur et de délicatesse auraient en tout cas été bienvenus sur une telle histoire.

Toutefois, le plus embêtant ici n’est pas l’extrême rugosité de l’œuvre. Ce qui embarrasse davantage, ce serait plutôt son manque général de rigueur. Ainsi la réalisation étonne par son côté bâclé. Scènes d’action pas toujours très lisibles, gestion laxiste de la figuration : venant d’un modeste artisan bis espagnol ou italien, on aurait pardonné tout ça. Mais de la part d’un grand professionnel comme Karlson, ça passe moins.

Itou pour l’écriture, tirant plus que de raison sur la corde de la vraisemblance. Des gosses qui semblent mettre moins de temps à parcourir 15 kilomètres à pieds que le vilain officier allemand à leur poursuite, pourtant véhiculé, un sabotage de barrage réussi, opéré par un commando de bambins formés en à peine une journée, sans parler des humeurs étonnamment changeantes de la plupart des personnages : cela fait beaucoup d’approximations suspectes au sein d’un même scénario…

Un film sortant de l’ordinaire de par l’intérêt du sujet qu’il aborde et le côté bien trempé de son caractère, mais, comme le précédent et tout aussi âpre A Time for killing du même Karlson, laisse sur persistent goût d’inachevé.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.09627 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009