se connecter

ANNIHILATION (2018)

(2) critiques (0) commentaire
Léo le 14/03/2018 à 14:45
3.25
Réalisé par Alex Garland
Avec Natalie Portman, Jennifer Jason Leigh, Gina Rodriguez, Oscar Isaac, Tessa Thompson.
Film américain
Genre : Science fiction, Thriller
Durée : 1h 55min.
Année de production : 2018
Musique : Geoff Barrow

Sortie Cinéma France : 12/03/2018
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

3.2
3.3



 Critique ANNIHILATION (2018)
Avis rédigé par Léo   |  le .   |  Note : 3.2
Dans le genre film difficile à critiquer, ANNIHILATION est un sérieux client. Et pour cause, son réalisateur Alex Garland (Ex-Machina) a laissé sous silence énormément d'éléments le rendant sujet à de nombreuses interprétations et considérations philosophiques. Est-ce le reflet d'un projet mal maitrisé ou juste un coup de génie à la 2001 l'odyssée de l'espace ? Difficile de trancher, mais ce qui est sûr, c'est que le film, dans toute sa générosité, n'est pas exempt de défauts.

Les plus cartésiens d'entre nous crieront sûrement au scandale d'un film qui brasse beaucoup de vent (peut être pour pas grand chose) sans jamais expliquer vraiment les tenants et aboutissants de ce qu'il expose. Il est vrai que mise à part la certitude de la présence d'une forme de vie étrangère dans l'histoire, le reste est bien mystérieux. On accumule tout le long du film des éléments de puzzle auxquels on peut donner une certaine cohérence, mais qui sont assez difficiles à relier entre eux : relation au temps altérée, situation d'adultère, copie de la maison... L'exposition des personnages, très succincte, surtout pour les seconds rôles dît de "chair à canon", ne nous aide pas non plus.

Avec des personnages entre la vie et la mort, on comprend pourtant plus ou moins qu'il s'agit d'aborder le sujet de l'auto destruction. S'enchaîne alors un défilé de thématiques adjacentes au sujet telles que celles du cancer, de l'écologie, de la dépression, de la folie et de la création (par la destruction). Complètement à part, on peut aussi y voir un film d'invasion extra terrestre.

Les décors et leur richesse visuelle ajoutent encore un autre niveau de lecture à l'histoire en créant toute l’ambiguïté de situations entre merveille et horreur (mention spéciale aux explosions fongiques multicolores des corps humains). D'autre part, le travaille sur le cadre toujours soigné sert parfaitement le propos du film. Par exemple, l'utilisation de nombreux contre jours dans le miroitement (zone sous contrôle extra terrestre) en dit long sur l'état d'esprit des personnages. On regrettera l'usage abusif et pas toujours heureux des effets de flares qui donnent parfois une impression de cache misère comme pour maquiller des plans pas assez oniriques au naturel.

Annihilation ne manque pas d'idées, d'ambitions ni de volonté. Le rythme est bon et l'histoire nous tient bien en haleine. Pourtant, on ne retrouve jamais vraiment le même niveau d'implication et de tension que dans Ex-Machina, la faute à un manque d'éléments scénaristiques notamment sur le développement des personnages et à un schéma narratif de type "on commence par la fin pour reprendre du début" assez basique.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.25558 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009