se connecter

THE COMPANY (TV) (2007)

(1) critique (0) commentaire
Manu le 24/06/2019 à 21:35
3.1
Réalisé par Mikael Salomon
Avec Chris O'Donnell, Alfred Molina, Michael Keaton, Alessandro Nivola, Rory Cochrane.
Mini-série américaine en 3 parties
Genre : Espionnage
Durée : 4h 46min.
Année de production : 2007
Musique : Jeff Beal

Sortie Cinéma France : n.c.
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

3.1



 Critique THE COMPANY (TV) (2007)
Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 3.1
The Company est une mini-série en 3 parties diffusée pour la première fois sur la chaîne payante TNT au cours du mois d’aout 2007. Ecrit par Ken Nolan, scénariste du Black Hawk down de Ridley Scott, d’après le roman éponyme de Robert Littel publié en 2002, celle-ci marque la première collaboration de Mikael Salomon avec les frères Ridley et Tony Scott sous les couleurs de leur compagnie de production, Scott Free Productions. Suivront 2 autres mini-séries : The Andromeda strain en 2008 et Coma en 2012.

Plus de 40 ans de guerre froide racontée à travers un récit d’espionnage de quelques 286 minutes mélangeant fiction et personnages / faits réels. Soit un challenge qui, 10 ans auparavant, aurait semblé tout indiqué pour John Frankenheimer mais échoit ici à l’ancien directeur de la photographie suédois Mikael Salomon, télé/cinéaste impersonnel mais pas manchot non plus.

Un adepte du travail efficace et léché donc, ce Salomon. D’où le plaisir que procure d’un bout à l’autre The Company en dépit du caractère avant tout fonctionnel de sa réalisation. Ayant très certainement bénéficié de confortables moyens, l’ensemble séduit en effet par le soin porté à sa forme - une quasi constante chez Salomon d’ailleurs - la fluidité de sa construction et son absence de temps morts.

Même satisfaction globale du côté de l’écriture qui, si elle pêche par un aspect souvent un peu trop didactique, sait également surprendre, en particulier dans sa tonalité générale, d’une noirceur inattendue jusque dans son amère conclusion. Enfin, impossible de ne pas conclure sur les 2 atouts les plus évident de cette mini-série : Alfred Molina et, plus encore, Michael Keaton, effrayant de self-control dans la peau de chef du contre-espionnage James Angleton.

Un peu trop sage et propre dans sa mise en scène comme scolaire dans son approche, mais néanmoins passionnant. En tout cas, l’une des réussites de Mikael Salomon en tant que réalisateur.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.37504 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009