se connecter

VARSITY BLUES (1999)

(1) critique (0) commentaire
Manu le 04/06/2017 à 11:28
1.4
Réalisé par Brian Robbins
Avec James Van Der Beek, Jon Voight, Paul Walker, Amy Smart, Scott Caan.
Film américain
Genre : Drame
Durée : 1h 46min.
Année de production : 1999
Titre français : American boys
Musique : Mark Isham

Sortie Cinéma France : 11/08/1999
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

1.4



 Critique VARSITY BLUES (1999)
Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 1.4
Varsity blues est le troisième long métrage cinématographique du producteur et réalisateur Brian Robbins après le documentaire musical The Show et la comédie Good burger. Le film est écrit par W. Peter Illiff, scénariste du Point break de Kathryn Bigelow et futur scénariste / réalisateur du slasher Rites of passage. Il s’agit du premier rôle vedette sur grand écran de James Van Der Beek, lequel triomphait alors à la télévision dans la série pour adolescents Dawson’s Creek. Le film marque par ailleurs la première apparition cinématographique de la future vedette des Resident Evil, Ali Larter.

Drôle de tambouille que ce Varsity blues, mélange de film sportif et de chronique ado provinciale qui ne mène nulle part. En effet, que la réalisation soit purement fonctionnelle passe encore. Je n’en attendais à vrai dire pas beaucoup plus de la part de Brian Robbins. Mais que le scénario se révèle aussi puéril et mal fichu, cela rend progressivement l’ensemble indigeste et foncièrement agaçant.

Envie de ratisser large ou bien incompétence flagrante : Varsity blue opère ainsi le grand écart entre dénonciation des dérives l’esprit de compétition et glorification de celle-ci. Les comportements irresponsables de ses personnages principaux, confinant parfois à la bêtise pure et simple, y sont ainsi célébrées sans aucun recul critique, débouchant régulièrement sur des scènes improbables ou tout bonnement ridicules (la prof objet de fantasme pour les garçons, qui se révèle bosser également dans la boite de strip-tease du coin !).

Entre Porky’s, Hoosiers et Dawson’s creek, un titre aberrant et embarrassant, se prêtant ouvertement à la parodie, dont je ne sauverai que le score de Mark Isham (et plus particulièrement le morceau accompagnant la victoire finale de Mox et sa bande… oups, désolé pour le spoiler !).


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.13053 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009