se connecter

THE L-SHAPED ROOM (1962)

(1) critique (0) commentaire
Manu le 13/03/2011 à 12:21
2.2
Réalisé par Bryan Forbes
Avec Leslie Caron,Tom Bell, Brock Peters, Mark Eden, Gerald Sim.
Film anglais
Genre : Dramatique
Durée : 2h 06min.
Année de production : 1962
Titre français : La Chambre indiscrète
Musique : John Barry

Sortie Cinéma France : 18/07/1963
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

2.2



 Critique THE L-SHAPED ROOM (1962)
Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 2.2
Impression très mitigée concernant cette seconde réalisation de Bryan Forbes. Premier souci, dans la forme ce drame social féministe m’a semblé hésiter constamment entre l'option free cinéma / nouvelle vague anglaise, à la Reisz et consort, perceptible à travers l’univers social dépeint ici – un portrait des milieux artistico-populaires londoniens – et le traitement de ses séquences en extérieurs (je pense notamment à cette scène où Leslie Caron et Tom Bell, en virée dans Londres, croisent un cortège de manifestants pacifiques), et une approche beaucoup plus classique, clairement estampillée British Quality, avec ses cadres et mouvements d’appareil souvent très étudiés et son tempo millimétré à la seconde près.

Une combinaison de 2 styles assurément difficiles à concilier, qui débouche sur quelque chose de bancal à l'arrière-goût de factice, même si formellement cela reste un exercice brillant, annonciateur dans sa méticulosité des réussites ultérieures de Forbes.

Le second problème tient au script lui-même, écrit par Forbes d’après le roman éponyme de Lynne Reid Banks. Bon, je ne sais pas ce que vaut le bouquin et je ne nie pas la pertinence de son propos à l‘époque de sa publication. Mais, ainsi portée à l'écran, cette histoire m’a paru extrêmement convenue. Trame au déroulement en tout point prévisible, effets mélodramatiques appuyés, personnages caricaturaux : j’avoue avoir été irrité du début à la fin par ce défilé de grosses ficelles flirtant avec le misérabilisme. Et je ne m’étendrais pas sur l’emploi peu judicieux de morceaux de Brahm en fond musical, qui en rajoute dans la lourdeur ambiante.

Peut-être que le film fonctionnait pas mal il y a 40 ans, faisant alors preuve d’une certaine audace dans son discours féministe. C'est fort probable ... En revanche, aujourd'hui, il me semble que c'est davantage son côté manipulateur et excessif que l'on retient. Bref, disons, pour résumer la chose, qu'il a sans doute pris un sacré coup de vieux.

Notons enfin que Leslie Caron obtint en 1964 une nomination à l’oscar de la meilleure actrice pour ce rôle.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.10209 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009