se connecter

THE ESCAPE ARTIST (1982)

(1) critique (0) commentaire
Manu le 08/08/2021 à 09:18
3.7
Réalisé par Caleb Deschanel
Avec Raul Julia, Griffin O'Neal, Desi Arnaz, Teri Garr, Joan Hackett.
Film américain
Genre : Drame
Durée : 1h 34min.
Année de production : 1982
Musique : Georges Delerue

Sortie Cinéma France : n.c.
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

3.7



 Critique THE ESCAPE ARTIST (1982)



Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 3.7
The Escape artist est la première réalisation du directeur de la photographie Caleb Deschanel. Cette production Zoetrope Studios est l’adaptation du roman éponyme de David Wagoner, publié en 1965. Elle est coécrite par le scénariste de télévision Stephen Zito et Melissa Mathison, scénariste la même année du E.T. the extra-terrestrial de Steven Spielberg.

Curieux que, à l’heure où la plupart des films et productions de Francis Ford Coppola de la même période semble avoir progressivement connu leur petite réhabilitation lorsqu’ils n’ont pas déjà été salués en leur temps par la presse, ce titre continue de végéter dans l’indifférence / oubli. Curieux car la découverte de l’objet cinématographique en question appelle vraiment à un recours en grâce.

Film d’apprentissage, brassant notamment les thèmes des rapports père-fils et du passage à l’âge adulte, The Escape artist ne va parfois pas sans évoquer le cinéma d’Hal Ashby (d’ailleurs remercié au générique de fin), à la fois dans sa construction narrative libre comme dans la mélancolie teintée d’espièglerie qui se dégage de bon nombre de ses superbes images.

Cette œuvre malicieuse, déstabilisant tout en douceur son spectateur dans sa tonalité volontairement évasive et ses parfois extravagants numéros d’acteurs, transpire donc le cinéma maverick seventies, bien plus que celui très calibré de la décennie suivante. D’où peut-être son insuccès de l’époque. Il serait pourtant dommage de passer à côté, pour toutes les raisons précitées, mais aussi pour la composition centrale remarquable de Griffin O’Neal et le thème musical magique de Georges Delerue, conférant une belle puissance émotionnelle à toutes les séquences en faisant usage.

Une petite pépite à redécouvrir, en regrettant au passage que Caleb Deschanel n’ait pas vraiment persévéré dans la mise en scène (et que la carrière de Griffin O’Neal se soit aussi rapidement échouée du côté de la petite série B horrifique).


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.08882 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009