se connecter

RYAN'S DAUGHTER (1970)

(1) critique (0) commentaire
Manu le 16/12/2012 à 19:03
4.6
Réalisé par David Lean
Avec Robert Mitchum, Trevor Howard, Christopher Jones, John Mills, Sarah Miles.
Film anglais
Genre : Drame
Durée : 3h 15min.
Année de production : 1970
Titre français : La Fille de Ryan
Musique : Maurice Jarre

Sortie Cinéma France : n.c.
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

4.6



 Critique RYAN'S DAUGHTER (1970)
Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 4.6
Ryan’s daughter est le quinzième et avant dernier long métrage de David Lean. Tourné presque intégralement sur la côte est irlandaise, le film reçu 2 oscars (meilleure photographie et meilleure second rôle masculin pour un méconnaissable John Mills) sur les quatre nominations obtenues. Cette troisième collaboration entre Lean et le scénariste Robert Bolt, après Lawrence of Arabia et Doctor Zhivago, est une adaptation très personnelle du Madame Bovary de Flaubert, dont l’action se voit transposée dans l’Irlande en pleine tourmente révolutionnaire de 1916.

A sa sortie, Ryan’s daughter fut assez froidement accueilli par la critique, laquelle reprocha notamment à Lean d’avoir un peu trop privilégié la recherche esthétique au détriment du rythme et du contenu, en plus de renvoyer une image peu flatteuse de la population irlandaise. Aujourd’hui le film est plus largement reconnu comme l’une des grandes réussites de son auteur.

Connaissant la réputation du film, je m’attendais à découvrir du grand et solide cinéma … tout en redoutant quelque chose d’un brin académique. Et je dois dire que j’étais sacrément bluffé par ce que j’ai vu. C’est effectivement du très grand cinéma, par certains aspects - sa trame générale et ses personnages en particulier – assez classique. Mais également du cinéma extrêmement fragile et audacieux pour une production de cette ampleur, qui prend de sacrés risques dans sa narration et son rythme et me semble étonnamment en avance sur son temps, à cet égard.

Enquillant sur 180 minutes (qui n’en paraissent que la moitié) les scènes mémorables, le film impressionne autant dans sa forme, imposante, magnifique, parvenant notamment à retranscrire extraordinairement à l’écran les spécificités du climat irlandais, qu’à travers l’épatante richesse de son contenu thématique. Lean met ainsi en scène, avec une infinie délicatesse, une impressionnante variété de sentiments humains, allant du plus terre à terre au plus irrationnel, du plus noble au plus méprisable.

Bref, une sacrée leçon de cinéma dans laquelle le gigantisme côtoie subtilement l’indicible.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.19982 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009