se connecter

NEA (1976)

(1) critique (0) commentaire
Manu le 24/02/2012 à 13:35
2.1
Réalisé par Nelly Kaplan
Avec Sami Frey, Ann Zacharias, Françoise Brion, Micheline Presle, Heinz Bennent.
Film français, allemand
Genre : Dramatique
Durée : 1h 43min.
Année de production : 1976
Musique : Michel Magne

Sortie Cinéma France : 18/08/1976
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

2.1



 Critique NEA (1976)
Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 2.1
Nea est le troisième long métrage de fiction de la scénariste et réalisatrice Nelly Kaplan, ex-collaboratrice d'Abel Gance. Le film est l’adaptation du roman éponyme d’Emmanuelle Arsan, l’auteur d’Emmanuelle, ouvrage sulfureux dont la version cinématographique venait de générer de juteux profits à travers le monde.

Le roman Nea semble quant à lui incorporer plusieurs éléments autobiographiques de la vie d’Emmanuelle Arsan. En effet, son héroïne évolue comme elle dans les hautes sphères d’une bourgeoisie de type « internationale », écrit comme elle un roman érotique dont elle se voit, comme elle, contesté la paternité (le roman Emmanuelle aurait, de l'avis de certains, été en réalité écrit par le mari d’Arsan). Bref, on frôle presque le règlement de compte à ce sujet.

Enfin, notons au sujet de ce Nea que le film marque pour le compositeur Michel Magne un retour à l’écriture musicale après un silence de 2 ans lié en partie à ses démêlés judiciaires avec les créanciers de son défunt studio d’enregistrement.

Quant à Nea le film, je n’apprendrais rien à personne en indiquant qu’il ne connut pas le même succès qu’Emmanuelle. Cette œuvrette oubliée a aujourd’hui uniquement valeur de curiosité. Et même prise comme cela, l’ensemble n’en demeure pas moins d’un intérêt très limité. Il faut dire aussi qu’entre la très agaçante auto-flagornerie de mamzelle Arsan et l’extrême convention de son discours pseudo-anti bourgeois, pseudo-rebelle, l’ensemble a bien du mal à s’attirer la sympathie du spectateur. Par ailleurs, du côté de la réalisation, on se demande ou est passé celle qui nous avait offert 7 ans auparavant la décapante Fiancée du pirate avec Bernadette Lafont.

Creux, prétentieux et un peu béta : un film très dispensable, à ne conseiller qu’aux défricheurs de raretés cinématographiques ou fans de Michel Magne.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.11577 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009