se connecter

LA ORCA (1976)

(1) critique (1) commentaire
Manu le 09/12/2012 à 10:13
2.8
Réalisé par Eriprando Visconti
Avec Rena Niehaus, Michele Placido, Flavio Bucci, Bruno Corazzari, Vittorio Mezzogiorno.
Film italien
Genre : Drame, policier
Durée : 1h 30min.
Année de production : 1976
Musique : Federico Monti Arduini

Sortie Cinéma France : n.c.
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

2.8



 Critique LA ORCA (1976)
Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 2.8
La Orca est le sixième long métrage de fiction d’Eriprando Visconti, neveu de Luchino Visconti. Coécrit par ses soins, le film a été tourné à Pavia, en Lombardie, province natale du cinéaste, et connaitra une suite, Oedipus Orca, tournée l’année suivante, avec toujours l’allemande Rena Niehaus dans le rôle principal.

Le cinéma d’Eriprando Visconti est d’un genre un peu spécial dans son mélange d’évidentes prétentions auteuristes et d’exploitation pure et dure. On peut trouver ça au choix très mauvais ou fascinant, mais il demeure en tout cas difficile de qualifier son cinéma de tiédasse et passe-partout.

S’appropriant ici un sujet bien en phase avec l’actualité de l’Italie des années 70, Visconti ménage en quelque sorte opportunément la chèvre et le chou dans cette histoire de kidnapping, cédant d’un côté à toutes les facilités offertes par ce type de situations, mais le traitant d’un autre avec une rigueur assez surprenante. On sort par exemple rarement du repaire des kidnappeurs une fois l’enlèvement opéré, les informations sur le background des ravisseurs et de la victime, ainsi que l’identité de leurs commanditaires sont notamment distillées avec une inattendue parcimonie … sans que l’on sache toutefois toujours très bien s’il faut imputer ces nombreuses zones d’ombre à un choix délibéré d’écriture ou simplement à du laisser-aller de la part des scénaristes.

Moins discutables comme atouts sont l’interprétation des plus méritante du couple d’acteur vedette, certaines séquence exigeant beaucoup d’eux physiquement, et l’habile exploitation d’extérieurs naturels, dans la grande tradition du cinéma italien d’après-guerre.

A mi-chemin entre le mélo sordide et le thriller de type « dossier de société », un film globalement captivant si certainement ultra racoleur.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.21566 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009