se connecter

A FIGHTING MAN (2014)

(1) critique (0) commentaire
Manu le 14/07/2014 à 10:47
2.5
Réalisé par Damian Lee
Avec Dominic Purcell, Kim Coates, Michael Ironside, Famke Janssen, James Caan.
Film canadien
Genre : Drame sportif
Durée : 1h 24min.
Année de production : 2014
Musique : Jonathan Goldsmith

Sortie Cinéma France : n.c.
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

2.5



 Critique A FIGHTING MAN (2014)
Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 2.5
Filmé à Sudbury, dans la province canadienne d’Ontario, A fighting man est le vingtième long métrage de Damian Lee. Le film marque la seconde collaboration du cinéaste / scénariste / producteur avec l’acteur anglo-australien Dominic Purcell après Breakout, précédent métrage de Lee.

Allez ! Reconnaissons que, même si ce n’est pas encore tout à fait ça, Damian Lee semble progresser de film en film. A fighting man s’avère en effet être l’œuvre la plus satisfaisante que j’ai eu l’occasion de voir du bonhomme à ce jour.

Pour ce qui est de la réalisation et signature formelle / visuelle globale de l’œuvre - point fort des récents travaux de Lee – on reste dans le même niveau d’excellence qualitative, par ailleurs assez supérieure au tout venant en matière de DTV venu du Canada. Et l’on notera tout particulièrement la solidité du montage de William Steinkamp (également producteur exécutif de l’œuvre), qui fait preuve d’une belle maestria dans l’art de jongler avec les points de vue – comme son précédent Sacrifice, le film de Lee possède un petit côté choral, multipliant les personnages secondaires et sous-intrigues - et les époques - se déroulant pendant les derniers rounds d’un match de boxe, le récit multiplie les flash-back nos révélant les « coulisses » de celui-ci. Nul doute que Damien Lee doit ici beaucoup à son monteur dans la (modeste) réussite de son film.

Maintenant, là où le réalisateur de Breakout m’a semblé marquer quelques points personnels, c’est principalement au niveau de l’écriture. Certes, sa propension a sombrer dans le solennel et l’emphatique plombent encore pas mal de séquences. Pour nous parler de pardon et de rédemption - comme cela était déjà le cas dans Sacrifice – Damian Lee emploie ainsi tout de suite des grands mots qu’il ne maîtrise pas toujours. En revanche, lorsqu’il se concentre sur l’intrigue sportive, aidé il est vrai par une troupe de solides comédiens, ses dialogues parviennent à faire mouche, à distiller une certaine émotion.

Au final, un drame sportif un poil sentencieux mais emballé avec soin, honnêteté et efficacité. Pas mal, pour du Damian Lee…


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.12585 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009