se connecter

HOME (2009)

(1) critique (2) commentaires
Rémi le 10/06/2009 à 09:58
3
Réalisé par Yann Arthus-Bertrand
Avec Glenn Close
Film français
Genre : Documentaire
Durée : 2h
Année de production : 2007
Musique : Armand Amar

Sortie Cinéma France : n.c.
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

3.0



 Critique HOME (2009)
Avis rédigé par Rémi   |  le .   |  Note : 3.0
En regardant le journal TV de France 2 sur le net le lendemain des élections j'ai pu voir une séquence particuliérement interessante dans laquelle le pauvre présentateur, aidé du pathétique directeur de la Sofres, essayait de démontrer que la diffusion du documentaire Home sur France 2 la veille du scrutin n'était en aucun cas responsable de la vague des élus verts au Parlement Europeen.

Je manque d'info sur l'actualité francaise pour vraiment savoir si ces deux zozos tentaient vraiment de dédouaner la chaine ou si au contraire ils etaient en train de grossir un peu plus une mini polémique... un buzz comme on dit. Dans les deux cas la démarche est symptomatique de la tentance de la télé de ces dix dernieres annees : la télé se regarde le nombril, se commente, se justifie, s'auto-alimente... Voila comment en regardant la télé pendant juste 5 minutes, ce que je n'avais pas fait depuis des mois, celle-ci me rappelle pourquoi j'ai cessé de la regarder. Comment ça... ça n'a rien á voir avec le film ?

En fait si, c'est á cause de cette séquence que je me suis penché sur ce film. Et je dois dire que Y. Arthus-Bertrand (sponsorisé par la plupart des grands groupes de produits de luxe) réussi sa démonstration : la terre est belle, il faut la sauver, et avec elle les hommes... ok c'est une démonstration plutot évidente, on se demande quel enfoiré serait contre d'ailleurs mais tout de même, la démarche est bonne. De la même maniére que Michael Moore l'avait fait dans son Farenheit 9:11, avec un tout autre style, il est parfois nécessaire d'enfoncer des portes ouvertes.

Ceci dit, même si les images sont bluffantes, le film souffre de quelques longeurs et d'une naration trop présente. Je lui reproche aussi l'emploi abusif et fatigant des superlatifs á la mode M6 (zone interdite & co) mais c'est peut etre un défaut lié á la version US que j'ai visionnée.

L'objet demeure cependant bien inferieur au charme des films de Godfrey Reggio (avec les extraordinaires partitions de Philip Glass) : Koyaanisqatsi (1982) et Powaqqatsi (1988), dont s'est manifestement inspiré Yann Arthus-Bertrand.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.42072 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009