se connecter

THE SURVIVORS (1983)

(1) critique (0) commentaire
Manu le 06/01/2019 à 09:19
4.1
Réalisé par Michael Ritchie
Avec Walter Matthau, Robin Williams, Jerry Reed, James Wainwright, Annie McEnroe.
Film américain
Genre : Comédie
Durée : 1h 43min.
Année de production : 1983
Musique : Paul Chihara

Sortie Cinéma France : n.c.
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

4.1



 Critique THE SURVIVORS (1983)



Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 4.1
The Survivors est le neuvième long métrage de fiction signé par Michael Ritchie. Le film marque les retrouvailles du cinéaste avec l’acteur Walter Matthau, 7 ans après le classique de la comédie sportive familiale The Bad news bears. Les deux hommes collaboreront une troisième et dernière fois ensemble sur The Couch trip, en 1987. Notons enfin que ces Survivors sont produit par le vétéran William Sackheim, coscénariste la même année du First blood de Ted Kotcheff.

Ecrit par le futur scénariste du War of the Roses de Danny DeVito, The Survivors marque le retour officiel de Michael Ritchie aux affaires cinématographique 3 ans après le fiasco critique et public de The Island. Un come-back sur un terrain que maitrise parfaitement le cinéaste puisque s’inscrivant dans la veine de son triptyque de comédies satiriques sociales des années 70, The Candidate / Smile / Semi-tough.

Décrit par certains comme le tout premier film américain puisant son inspiration dans la politique socio-économique de l’administration Reagan, ou « Reaganomics » pour les spécialistes, The Survivors s’intéresse certes en premier lieu au phénomène alors en vogue du survivalisme, mais aussi plus largement aux répercussions immédiates du programme politique volontariste reaganien sur le citoyen américain lambda, désormais invité à s’en sortir par ses propres moyens, armes à la main s’il le faut, dans un monde célébrant plus que jamais la libre entreprise et le bon vieux billet vert tout en refusant, à contrario, toute forme d’assistanat social.

Un programme satirique ciselé sur mesure pour Michael Ritchie, qui donne ici la pleine mesure de son talent d’observateur caustique des travers socio-idéologiques de son pays, retrouvant l’inspiration de ses 4 premiers films, et plus belles réussites. The Survivors multiplie ainsi les occasions de railler cette Amérique prétendument fonceuse du début des années 80, jouant inconsciemment du flingue tout en balançant sans ménagement à la rue sa masse active (le personnage de Robin Williams se fait renvoyé de son job par un… perroquet, utilisé à cet effet par la direction de son conglomérat !).

Cette mise en scène à l’œil toujours acéré offre de surcroit un formidable rôle comique à Walter Matthau (un de plus), en flegmatique, pince sans rire vétéran de la guerre de Corée. Face à lui, et seul petit bémol du film, Robin Williams se montre moins à son aise dans un registre comique plus décalé, alors sans doute plus moderne mais aujourd’hui plus daté. Une association de talent comique qui se heurte davantage qu’elle ne se complète mais participe néanmoins à la singularité de cette œuvre truffée répliques mémorables (« This man is slicker than a whale shit on ice » et autres « I feel like a gynecologist for a grizzly bear »).

Plus que tièdement accueilli par la critique à sa sortie en salles, The Survivors mériterait assurément une réévaluation du type de celles obtenues récemment par Fletch, Smile ou les excentriques Prime cut et The Island dans la filmographie de Ritchie, l’œuvre se hissant clairement au-dessus de tout ce qu’a pu produire ce passionnant cinéaste au cours de la décennie 80.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.30274 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009