se connecter

THE ROUNDERS (1965)

(1) critique (0) commentaire
Manu le 22/09/2017 à 13:06
3.5
Réalisé par Burt Kennedy
Avec Glenn Ford, Henry Fonda, Sue Ane Langdon, Hope Holiday, Chill Wills.
Film américain
Genre : Comédie
Durée : 1h 25min.
Année de production : 1965
Titre français : Le Mors aux dents
Musique : Jeff Alexander

Sortie Cinéma France : 21/07/1965
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

3.5



 Critique THE ROUNDERS (1965)
Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 3.5
Troisième réalisation cinématographique de Burt Kennedy, The Rounders est l’adaptation du roman éponyme de Max Evans originellement publié en 1960.Ecrit par Kennedy lui-même, le film marque la première de ses deux collaborations avec Henry Fonda et Glenn Ford, que le cinéaste retrouvera respectivement dans Welcome to hard times en 1967 et The Money trap en 1966. Notons qu’une série télévisée de courte durée - 1 seule saison comprenant 17 épisodes, dont 1 signé par Kennedy - verra le jour dans la foulée du film, avec seulement Chill Wills du casting d’origine reprenant son rôle, un amusant patron de ranch aux poches cousues nommé Jim Ed Love.

Il me semble que l’on tient là l’un des meilleurs films de son généralement peu apprécié (du cinéphile, du moins) réalisateur, le pourtant fort sympathique Burt Kennedy. Et qu’est-ce qui peut bien faire la différence ici, pour hisser ce titre un peu au dessus des autres ? Sans doute la parfaite adéquation entre le cinéaste et son sujet, l’un et l’autre se rejoignant dans la modestie des ambitions affichées par l’œuvre.

Autrement dit, The Rounders n’a rien d’un classique incontournable. Et reconnaissons même d’emblée que cette comédie westernienne contemporaine ne fait pas toujours dans la raffiné question humour, la patte parfois grassouillette de Kennedy s’y révélant alors pour le moins bon. Mais, la plupart du temps, il faut bien reconnaitre que l’ensemble force sans difficulté la sympathie, avec son rythme plutôt enlevé (chose suffisamment rare pour être signalée dans l’œuvre de son auteur) et son dosage réussi de comédie souvent un brin coquine et d’ode bon enfant, teinté d’une pointe de nostalgie, au grand Ouest mythique.

Autre plus de l’œuvre : sa savoureuse interprétation, dominée par un Glenn Ford très à son aise, formant un intéressant duo avec cette force tranquille d’Henry Fonda (dans un rôle flirtant avec le contre-emploi). Au final, la distribution côté seconds rôles et le sujet-même aidant, on pense par moment, en beaucoup moins riche et plus léger dans le ton, aux subséquentes réussites de Peckinpah, The Ballad of Cable Hogue et Junior Bonner.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.18675 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009