se connecter

RUSH HOUR 2 (2001)

(1) critique (0) commentaire
Manu le 15/11/2019 à 18:50
3.4
Réalisé par Brett Ratner
Avec Jackie Chan, Chris Tucker, John Lone, Ziyi Zhang, Alan King.
Film américain
Genre : Comédie policière
Durée : 1h 30min.
Année de production : 2001
Musique : Lalo Schifrin

Sortie Cinéma France : 29/08/2001
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

3.4



 Critique RUSH HOUR 2 (2001)
Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 3.4
Rush hour 2 est le quatrième long métrage cinématographique de Brett Ratner, producteur et cinéaste formé à l’école du vidéo-clip. Situé dans sa filmographie entre la fable familiale The Family man et le thriller Red dragon, le film est écrit par Jeff Nathanson, scénariste du Catch me if you can de Steven Spielberg, qui retrouvera Ratner 9 ans plus tard sur la comédie policière Tower heist.

Gros succès public, bien plus que critique comme souvent avec Brett Ratner, pour ce Rush hour 2 qui - première constatation sonnant comme une évidence - n’a rien d’un modèle d’audace cinématographique de son époque. Le film suit en effet à la lettre le manuel du parfait buddy movie 100% pop-corn, se frayant un petit bout de chemin quelque part entre 48 hrs., Lethal weapon, Beverly Hill cop et Bad boys sans jamais chercher à faire entendre sa petite musique perso au sein du genre.

Rush hour 2, c’est donc, d’une certaine façon, de la formule industrielle appliquée à la lettre. Pour autant, venant d’un réalisateur qui ne s’est jamais montré plus à son avantage que lorsque qu’il ne cherchait pas à offrir autre chose que du pur divertissement, le résultat est-il à écarter d’un revers dédaigneux de la main ? Nullement, à mon sens. Car si l’on ne cherche rien d’autre qu’une clinquante distraction hollywoodienne à se mettre sous la dent, cette comédie policière à la discrète saveur made in années 80 remplit son contrat haut la main, servie notamment par une interprétation d’un parfait professionnalisme, des décors qui en jettent, avantageusement mis en avant par la photographie de Matthew F. Leonetti (Another 48 Hrs.) et une luxueuse partitions musicale du vétéran Lalo Schifrin.

Après, que l’intrigue policière soit en carton et l’humour pas bien évolué, cela ne fait pas de doute, et cantonne l’ensemble au registre du vite consommé. Mais j’avoue que, aussi à la découverte qu’à la revoyure, c’est là un spectacle basique mais agréable, sans surprise mais soigné, sur lequel il me parait un rien snobinard de cracher.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.55882 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009