se connecter

POVERI MILIONARI (1959)

(1) critique (0) commentaire
Manu le 21/03/2018 à 09:58
3
Réalisé par Dino Risi
Avec Maurizio Arena, Renato Salvatori, Lorella De Luca, Sylva Koscina, Memmo Carotenuto.
Film italien
Genre : Comédie
Durée : 1h 35min.
Année de production : 1959
Titre français : Pauvres millionnaires
Musique : Armando Trovajoli

Sortie Cinéma France : 03/08/2016
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

3.0



 Critique POVERI MILIONARI (1959)
Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 3.0
Poveri milionari se situe dans l’œuvre de Dino Risi entre deux de ses collaborations avec l’acteur Alberto Sordi, Venezia, la luna e tu et Il Vedovo. Cette suite de Bella me povere et troisième volet des aventures de Romolo et Salvatore marque également la cinquième et dernière association de Risi avec le scénariste et futur réalisateur Pasquale Festa Campanile.

Opus final des mésaventures socio-sentimentales de 2 représentants type de la jeune génération d’après-guerre, de celle qui commence à jouir pleinement du boom économique de la période, Poveri milionari a pour handicap premier d’arriver après Bella me povere et Poveri ma belli dans la filmographie de Risi.

Les auteurs de cetteétude de caractère moqueuse, mais pas foncièrement cassante comme le seront la plupart des essais satiriques suivants de Risi, semblent en effet avoir cette fois définitivement fait le tour leur petite galerie de personnages et paraissent en conséquence quelque peu peiner à aligner les péripéties sur une durée convenable. Le film part alors chercher un second souffle du côté d’une rocambolesque histoire d’amnésie ne ressemblant que moyennement au cinéma habituellement pratiqué par Risi, et, pour cette raison-même peut-être, traité sans enthousiasme débordant par le maestro milanais.

Petite déception donc que ce titre flirtant avec l'anecdotique dans la filmo de Risi, même s’il faut quand même replacer les choses dans leur contexte et ne pas oublier de reconnaitre en conclusion que ces Poveri milionari demeure une comédie italienne d’un niveau d’ambition supérieur au tout venant de l’époque, dotée de dialogues affutés, d’une excellente interprétation et d’un œil acéré sur la société italienne de son époque.

En résumé, un petit Risi, intéressant, différent, peut-être plus sentimental qu'à l'accoutumé, mais aux rouages scénaristiques plus artificiels que d'habitude.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.10074 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009