se connecter

LOONEY TUNES: BACK IN ACTION (2003)

(1) critique (2) commentaires
Manu le 30/10/2011 à 09:52
4
Réalisé par Joe Dante
Avec Brendan Fraser, Jena Elfman, Steve Martin, Timothy Dalton, Joan Cusack.
Film américain
Genre : Action, comédie
Durée : 1h 28min.
Année de production : 2003
Titre français : Les Looney tunes passent à l'action
Musique : Jerry Goldsmith

Sortie Cinéma France : 10/12/2003
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

4.0



 Critique LOONEY TUNES: BACK IN ACTION (2003)



Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 4.0
Looney Tunes : back in action est le dixième long métrage en solo de Joe Dante. Il suit dans sa filmographie Small soldiers de 5 ans et précède The Hole de 6 ans. Ecrit par Larry Doyle, scénariste de plusieurs épisodes des séries animées Beavis and Butt-Head et The Simpsons, ainsi que du plus récent I love you, Beth Cooper réalisé par Chris Columbus (dont le premier titre de gloire fut, rappelons-le, le script de Gremlins), ce film marque la dernière collaboration entre Dante et son compositeur fétiche Jerry Goldsmith, lequel signait d’ailleurs là sa dernière partition musicale.

Et une petite pépite de plus dans la filmo de Dante, qui non seulement n’a pas pris une ride mais aurait même fortement tendance à se bonifier au fil des visions. Il faut avouer aussi que l’ensemble est si généreux en micro-détails cocasses, en clins d’œil et références cinématographiques plus ou moins pointues, qu’il réclame automatiquement plus d’une seule vision pour être intégralement digéré. Fidèle à l’esprit des Toons, mais enrobé d’une belle touche de subversion typiquement Dantienne (touche probablement due à Doyle également), Looney tunes : back in action représente – sans doute davantage que le trop corrosif Small Soldiers – le nec plus ultra du divertissement familiale : intelligent, voire instructif (cf. la visite au musée du Louvre, avec la visite par Daffy et Bug des tableaux de maître), nettement plus fin que la moyenne dans le genre et, bien entendu, bardé de bons gags, certains parlant à toutes les tranches d’âge, d’autres plus pointus prioritairement destinés aux aînés. Pour preuve, si chez mes filles la séquence des gadgets de la James Bond mobile a recueilli tous leurs suffrages, je retiendrai davantage de mon côté la très ironique séquence auto-promotion Wall-Mart, qui sonne comme un ironique et brillant retour sur l’expérience Small soldiers, film presque étouffé par son budget sponsor, plus important que le budget du film lui-même.

Seule petite déception qui persiste à la redécouverte de ce titre : la prestation volontairement cartoonesque de Steve Martin. Bien qu’héritant de répliques comiques souvent succulentes, il y a quelque chose qui ne fonctionne pas complètement. Cet acteur au potentiel comique énorme (cf. les films de Carl Reiner) me semble en tout cas clairement en dessous de ses capacités ici. Rien à redire en revanche sur le reste de la distribution, virant au pur régal cinéphilique dans les seconds rôles.

Espérons que ce flop majeur à sa sortie en salles – comme à peu près tous les films de Dante depuis Gremlins – se voit réhabilité un jour – là encore, comme pas mal d’échecs cinématographiques de Dante, à commencer par Explorers et Gremlins 2.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.08746 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009