se connecter

HAMMER, SLAMMER, & SLADE (TV) (1990)

(1) critique (0) commentaire
Manu le 29/07/2022 à 08:16
3.1
Réalisé par Michael Schultz
Avec Jim Brown, Bernie casey, Ja'net DuBois, Bentley Evans, Isaac Hayes, Steve James.
Moyen métrage américain
Genre : Comédie
Durée : 48min.
Année de production : 1990
Musique : Stanley Clarke

Sortie Cinéma France : n.c.
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

3.1



 Critique HAMMER, SLAMMER, & SLADE (TV) (1990)
Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 3.1
Hammer, Slammer, & Slade se situe dans la filmographie de Michael Schultz entre son Judy Duty : The Comedy, également tourné pour la télévision, et la comédie Livin’ large!, titre marquant son retour au cinéma, 4 ans après Disorderlies. Ce « spin-off » télévisuel du I’m gonna git you sucka de et avec Keenen Ivory Wayans est écrit par Wayans lui-même. Bernie Casey, Jim Brown, Steve James, Isaac Hayes et Ja’net DuBois reprennent ici les rôles qu’ils tenaient dans l’œuvre originelle tandis qu’Eric LaSalle remplace Wayans dans celui du jeune Jack Spade, bleu bite de l’équipe.

Projet particulièrement alléchant pour Michael Schultz que ce Hammer, Slammer, & Slade, que l’on ait vu ou non - comme cela est mon cas - le I’m gonna git you sucka de Wayans. La distribution semble relever du ticket forcément gagnant, l’écriture est assurément entre de bonnes mains, et le format de l’œuvre à priori idéalement adapté au réalisateur de Cooley High, qui retrouve ici un format proche de celui d’un autre pilote avorté, signé par le cinéaste 3 ans auparavant, le très sympathique The Spirit.

Reste que, au regard du résultat, on comprend qu’aucune série n’ait finalement vu le jour. Certes l’ensemble demeure à peu près constamment amusant, en tout cas jamais ennuyeux - ce qui serait tout de même un comble, au regard de ses 48 petites minutes au compteur ! - mais le sentiment de potentiel gâché, voire inexploité, flotte de façon persistante sur cet essai parodique.

En cause essentiellement : la réalisation de ce mollasson de Schultz, incapable de conférer la moindre dynamique comique aux pourtant savoureuses trouvailles scénaristiques et dialogues de Wayans, comme aux prestations de Brown et consorts, quant à eux parfaits dans le registre du premier degré complice. La mise en scène devrait être empreinte d’ironie, emboiter le pas aux acteurs dans leurs numéros démystificateurs / parodiques, mais elle n’en fait rien, mettant au contraire tout ça en boite le plus sérieusement du monde.

Au final, un titre qui reste fun et tout à fait recommandable dans la carrière de Schultz, même si l’on ne peut pas vraiment dire que cela soit grâce à lui.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.10976 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009