se connecter

FATHER FIGURES (2017)

(1) critique (0) commentaire
Manu le 24/01/2019 à 08:19
3
Réalisé par Lawrence Sher
Avec Owen Wilson, Ed Helms, J.K. Simmons, Katt Williams, Ving Rhames.
Film américain
Genre : Comédie
Durée : 1h 53min.
Année de production : 2017
Musique : Rob Simonsen

Sortie Cinéma France : n.c.
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

3.0



 Critique FATHER FIGURES (2017)
Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 3.0
Father figures est la première réalisation du directeur de la photographie Lawrence Sher. Le film est écrit par Justin Malen, précédemment coscénariste du Office Christmas party de Josh Gordon et Will Speck et marque la cinquième réunion à l’écran des comédiens Glenn Close et Christopher Walken après le triptyque télévisé des Sarah, plain and tall, signé Glenn Jordan et Joseph Sargent, et la comédie fantastique The Stepford wives de Frank Oz.

Echec critique et financier pour cette comédie à l’humour iconoclaste, évoquant étrangement dans sa trame le sujet du second et excellent long métrage de David O. Russell, Flirting with disaster. Sauf qu’ici, en dépit d’un casting capable de l’assumer, point ou très peu de réflexion sur la parentalité, la famille et la part d’héritage familial, culturel ou autre, en chacun de nous.

Father figures entend donc plutôt nous servir de la bonne grosse déconne régressive plus ou moins grasse avec numéros d’acteur en mode « j’m’en fous, j’me lâche ». Et, à cet égard, la première heure de film remplit globalement cet engagement, avec plusieurs séquences particulièrement cocasses (le passage impliquant un J.K. Simmons en grande forme comique, la scène du passage à niveau). Malheureusement, cette bonne ambiance retombe assez lourdement dans la seconde moitié de ce programme finalement bien trop long (près de 2 heures) pour ce qu’il a à nous raconter.

Le film ne se relève donc pas de sa languissante seconde heure, plombé par l’absence de point de vue de sa réalisation et, plus encore, le sentimentalisme mielleux qui envahit dès lors son récit et derrière lequel on croit deviner la patte de son coproducteur, Ivan Reitman, toujours prompt à charger plus que de raison ses comédies en sucre.

Bref, semi déception que cette comédie qui démarre en fanfare, amuse un bon moment avant de progressivement se perdre dans le poussif et la platitude.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.15694 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009