se connecter

THOSE LIPS, THOSE EYES (1980)

(1) critique (0) commentaire
Manu le 03/05/2019 à 08:28
2.6
Réalisé par Michael Pressman
Avec Frank Langella, Glynnis O'Connor, Tom Hulce, Jerry Stiller, Joseph Maher.
Film américain
Genre : Comédie dramatique
Durée : 1h 45min.
Année de production : 1980
Musique : Michael Small

Sortie Cinéma France : n.c.
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

2.6



 Critique THOSE LIPS, THOSE EYES (1980)
Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 2.6
Those lips, those eyes est la quatrième réalisation cinématographique du futur pilier du petit écran américain Michael Pressman. Coproduit par Pressman, le film est écrit par l’également producteur de théâtre David Shaber, coscénariste des Warriors de Walter Hill et de The Last embrace, le polar hitchcockien de Jonathan Demme.

Chronique post-adolescente sur les désillusions de l’amour dans l’Amérique provinciale des années 50 tout autant qu’ode au métier d’acteur et à l’esprit de troupe du milieu théâtral, Those lips, those eyes n’est donc pas avare de choses stimulantes à raconter sur le papier. Et l’on ne doute pas que ses auteurs aient mis beaucoup de cœur à l’ouvrage dans sa confection puisqu’il s’agit là en fait d’un récit semi-autobiographique, romançant la propre histoire de son scénariste, David Shaber.

On était donc en droit d’attendre en priorité de l’authenticité et du charme de ce titre, à la façon des chroniques baltimoriennes de Barry Levinson. Et c’est finalement plutôt l’interprétation et la très soignée ambiance feutrée d’époque que l’on retient de tout ça. Car, qu’ils se penchent sur les mésaventures sentimentales d’Artie Shoemaker ou les déceptions professionnelles d’Harry Crystal, personnage d’une pourtant intéressante ambiguïté, Pressman et Shaber ont curieusement beaucoup de mal à sortir des péripéties attendues, voire des stéréotypes.

Sans toutefois jamais tomber dedans, l’œuvre navigue donc constamment en bordure de la platitude, trop complaisante peut-être envers son sujet et manquant sans doute d’une pointe d’ironie ou d’acidité pour marquer l’esprit. Bref, pas déplaisant mais plutôt anodin.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.24297 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009