se connecter

LE AVVENTURE DI PINOCCHIO (1972)

(1) critique (0) commentaire
Léo le 19/05/2013 à 11:19
3.8
Réalisé par Luigi Comencini
Avec Andrea Balestri, Nino Manfredi, Gina Lollobrigida, Mario Adorf, Vittorio De Sica.
Film Italien
Genre : Comédie dramatique
Durée : 2h 15min
Année de production : 1972
Titre français : Les Aventures de Pinocchio
Musique : Fiorenzo Carpi

Sortie Cinéma France : 01/08/1975
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

3.8



 Critique LE AVVENTURE DI PINOCCHIO (1972)
Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 3.8
Le Avventure di Pinocchio est l’une des nombreuses adaptations à l’écran du conte de Carlo Collodi initialement publié dans la revue « Le Journal des enfants » entre 1881 et 1883. Luigi Comencini retrouve à l’occasion de cette coproduction italo-franco-allemande tournée pour la télévision la célèbre scénariste Suso Cecchi D’Amico, personnalité derrière des classiques tels que le drame neo-réaliste Ladri di biciclette de De Sica ou le film d’époque Il Gattopardo de Visconti, deux veines cinématographiques qui s’entrecroisent dans ce …Pinocchio. Diffusé sous forme de feuilleton en 6 parties de 50 minutes chacune, l’ensemble fut ultérieurement remonté, en vue d’une diffusion en salles, dans une version réduite à 134 minutes.

Probablement la plus réputée des transpositions à l’écran de l’œuvre de Collodi, et à juste titre d’ailleurs. Il faut dire que Comencini se trouve plutôt dans son élément ici, sachant décrire l’enfance, ses petites et grandes misères comme personne, mais n’ayant également pas son pareil pour dépeindre la société italienne d’antan (cf. son remarquable Casanova). Et c’est justement tout cela qui retient l’attention en premier lieu ici. Bien que baignant constamment dans le fantastique, ou plus exactement le magique, le film propose une vision très crue, dépourvue de tout romanesque, de l’Italie rurale miséreuse de la fin du 19eme siècle.

Respectant en cela la vraie nature du conte, l’ensemble est par ailleurs souvent assez cruel et caustique dans le fond. Comencini se penche ainsi sur son jeune garnement de héros avec certes bienveillance eu égard à son inexpérience, mais sans mansuétude excessive non plus, et n’excuse aucune de ses nombreuses frasques. Revenant ainsi à l’essence de l’œuvre de Collodi, Pinocchio se révèle une petite canaille têtue et ignorante, vivant dans un monde injuste peuplé de voleurs et de profiteurs.

A ce fond inhabituellement riche pour une œuvre destinée à un jeune public viennent s’adjoindre une mémorable prestation-titre d’Andrea Balestri, petit bonhomme craquant de naturel (au dépend du reste de l’équipe du film, pourrait-on dire d’ailleurs, tant il semblerait que le petit bonhomme fut une vraie petite canaille faisant tourner tout le monde en bourrique sur le plateau), et de très beaux effets spéciaux « artisanaux » démontrant que la créativité en la matière vaut tout l’or du monde.

Seul bémol : malgré ses deux bonnes heures, la version ciné demeure truffée d’ellipses problématiques et laisse sur l’impression un peu frustrante d’un simple best of, d’un « digest » d’une œuvre beaucoup plus riche et émouvante encore.

Simple, émouvant, créatif et pertinent : à classer parmi les grandes réussites de Comencini.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.17588 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009