se connecter

LA CUGINA (1974)

(1) critique (0) commentaire
Manu le 13/06/2010 à 12:27
3.5
Réalisé par Aldo Lado
Avec Massimo Ranieri, Dayle Haddon, Stefania Casini, Christian de Sica, Laura Betti.
Film italien
Genre : Comédie dramatique
Durée : 1h 30min.
Année de production : 1974
Musique : Ennio Morricone

Sortie Cinéma France : n.c.
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

3.5



 Critique LA CUGINA (1974)
Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 3.5
Pour son cinquième film, Aldo Lado s’attaque à l’oeuvre du sulfureux romancier sicilien Ercole Patti, dont l’univers littéraire, peuplé d’adolescents travaillés par leur puberté, de liaisons interdites (entre un neveu et sa tante, une bimbo et son beau-père ou, comme ici, 2 cousins) et de bourgeois oisifs et hypocrites, avait déjà été porté à l’écran à plusieurs reprises dans le cinéma italien des années 6 et 70, notamment par Mauro Bolognini, cinéaste dont l’½uvre me semble entretenir une certaine parenté thématique avec celle de Lado.

Attaque en règle des hautes sphères de la société et description d’un amour interdit : voilà bien un sujet apte à stimuler l’imagination et le goût de la subversion du réalisateur de La Cosa buffa. Du sur-mesure donc, à un point tel d’ailleurs, que le résultat manque un peu de surprise, s’avérant en effet conforme en tout point à ce que l’on en attendait, que ce soit au niveau des personnages ou du développement de l’intrigue. En outre, le fait d’avoir traité cette histoire sur le seul ton de la comédie grivoise en amoindrit ostensiblement la portée et l’impact.

Voilà pour les réserves, somme toutes mineures au regard du plaisir que procure l’ensemble, au sujet duquel on se doit de souligner le soin portée à l’atmosphère sicilienne d’après-guerre, la parfaite contribution musicale de Morricone, décidemment toujours bien inspiré avec Aldo Lado, ainsi que la qualité de l’interprétation, notamment dans les seconds rôles, sans parler bien sûr de l’indécente beauté de l’actrice top-model Dayle Haddon que le cinéaste met ici savamment en valeur, avec la même sensuelle approche que celle employée pour le couple Morandi / Piccolo sur La Cosa buffa. A ce titre, la construction du récit, axée autour de la passion constamment refoulée / contrariée entre les 2 personnages principaux, permet à Aldo Lado de conclure son film sur une mémorable séquence érotique.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.18238 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009