se connecter

HELL IS SOLD OUT (1951)

(1) critique (0) commentaire
Manu le 21/10/2018 à 09:11
2.7
Réalisé par Michael Anderson
Avec Mai Zetterling, Herbert Lom, Richard Attenborough, Hermione Baddeley, Eric Pohlmann.
Film anglais
Genre : Comédie dramatique
Durée : 1h 25min.
Année de production : 1951
Musique : Hans May

Sortie Cinéma France : n.c.
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

2.7



 Critique HELL IS SOLD OUT (1951)
Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 2.7
Hell is sold out est le troisième long métrage signé par l’anglais Michael Anderson, ancien assistant de Terence Young et Peter Ustinov (avec lequel il signera d’ailleurs sa première réalisation, Private Angelo, en 1949). Le film adapte le roman du français Maurice Dekobra « Satan refuse du monde », originellement publié en 1947. Notons ici que ce romancier à succès des années 30, aujourd’hui tombé dans l’oubli, fut adapté à l’écran par Augusto Genina, Max Ophüls, Alexander Esway ou encore Jean Delannoy.

Reposant sur un matériel littéraire de modeste envergure, que les auteurs du film ne semblent pas spécialement chercher à élever, Hell is sold out est un mélodrame bourgeois fleurant l’académisme anglais bon teint. A cet égard, aucune surprise donc, puisqu’Anderson se révèlera jusque dans ses ultimes travaux de la fin des années 90 un parfait représentant de ce cinéma à l’anglaise propre et coincé, d’un professionnalisme suscitant souvent plus l’ennui poli que le respect.

La recette de cet Hell is sold out : une bonne dose de romance, un peu de drame, un zeste de comédie et un soupçon de rocambolesque. Cocktail suffisamment riche pour garantir une vision sans douleur, mais également sans passion, de cette intrigue un rien théâtrale au contexte post-seconde guerre mondiale historiquement pas inintéressant du tout, dans le fond. Et puis, s’il n’y a pas grand-chose à gratter du côté de la réalisation, reconnaissons que le charmant trio Zetterling / Lom / Attenborough tire tout de même joliment son épingle du jeu, poussant l’affaire vers une élégance que l’écriture seule n’aurait su trouver.

Bref, pour du Michael Anderson, disons qu’il s’agit là d’un travail honorable, plutôt recommandable si sans grand relief.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires





Salut l'artiste !



Critique cinema
2021 ans
George Segal
(0000-2021)

2.84









Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.16898 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009