se connecter

BOARDWALK EMPIRE (SEASON 1 - TV) (2010)

(1) critique (2) commentaires
Rémi le 27/01/2011 à 16:28
4.5
Créée par Terence Winter
Avec : Michael Pitt, Steve Buscemi, Kelly MacDonald
Série américaine
Genre : Drame, Historique
Format : épisode de 45 min à 72 min
durée : 12 épisodes (10 H 30 environ)

Sortie Cinéma France : n.c.
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

4.5



 Critique BOARDWALK EMPIRE (SEASON 1 - TV) (2010)
Avis rédigé par Rémi   |  le .   |  Note : 4.5
Atlantic City, 1920 : le début de la prohibition est une opportunité inespérée pour la pègre de la Cote Est américaine qui fête l’évènement et leur fortune à venir à grand renfort de whisky et de champagne autour d’un cercueil en forme de bouteille. Avant cette scène du premier épisode, qui nous renvoie directement au ONCE UPON A TIME IN AMERICA (1984) de Sergio Leone, l’accroche est immédiate dés le générique : Steve Buscemi s’avance vers l’océan dans un costume trois pièces impeccable sur les accords d’une guitare électrique anachronique du groupe alternatif Brian Jonestown Massacre (Straight Up and Down). Il contemple la surface de l’eau couverte de bouteilles d’alcool (sans doute le résultat d’une livraison en mer qui aura mal tournée), l’eau et le sable viennent couvrir ses pieds puis la vague se retire laissant ses chaussures immaculées… le ton est donné.

Cette série de la chaine HBO, récemment récompensée au Golden Globe, bénéficie du parrainage prestigieux de Martin Scorsese (intéressé depuis le début du projet) qui non seulement réalise le premier épisode mais prend également le rôle effectif de producteur exécutif en participant aux ajustements des scénarios, en donnant des conseils aux réalisateurs des autres épisodes et en suggérant certains acteurs (le choix de Steve Buscemi, avec qui il avait travaillé sur son chapitre de NEW YORK STORIES (1989), lui échoit).

Mark Wahlberg (également producteur exécutif) et le créateur de la série Terence Winter (très actif sur la série culte THE SOPRANOS) sont aussi au générique. A l’avant de la caméra d’autres crèvent l’écran aux cotés d’un Steve Buscemi en pleine forme : l'écossaise Kelly Mcdonald incarne une immigrée Irlandaise, Michael Pitt un jeune vétéran de la première guerre mondiale violent et ambitieux, l’anglais Stephen Graham un jeune Al Capone déjà inquiétant et Michael Shannon (fabuleux) un agent fédéral qui va vous donner la chair de poule !

Si la continuité est assurée pour l’écriture, la production et, plus important, pour la photographie (par deux artisans chevronnés Jonathan Freeman et Kramer Morgenthau) on pouvait s’interroger sur la cohérence de la réalisation passé le premier épisode. Qu’on se rassure, la collaboration de Scorsese avec les autres réalisateurs (et surtout avec Timothy Van Patten qui réalise au total 4 épisodes) semblent avoir portée ses fruits. Il faut dire que tous sont de solides réalisateurs de série et même de cinéma dans le cas de Brad Anderson (réalisateur de l’épisode 9 « Belle Femme »).

Comme pour d’autres productions HBO telles que DEADWOOD, ROME, THE PACIFIC, JOHN ADAMS… on ne peut qu’admirer les moyens mis en œuvre par la chaine pour l’écriture, la recherche, les décors et le casting. Dans le cas de BOARDWALK EMPIRE le front de mer d’Atlantic City a par exemple été reconstruit grandeur nature á Brooklyn et le scénario de la série mêle savamment des figures authentiques de la pègre (Al Capone, Arnold Rothstein, Lucky Luciano, Johnny Torrio…) et des personnages fictifs.

Tous ces éléments font de la série un divertissement de premier ordre qui peut s’apprécier sans problème comme un film de 10 heures et demi.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.08275 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009