se connecter

TREME (SEASON 2 - TV) (2011)

(1) critique (0) commentaire
Léo le 01/06/2014 à 15:43
4.3
Réalisé par Anthony Hemingway, Tim Robbins, Simon Cellan Jones, Alex Zakrzewski, Rob Bailey, Roxann Dawson, Brad Anderson, Ernest R.Dickerson, Adam Davidson, Agnieszka Holland.
Avec Khandi Alexander, Rob Brown,Melissa Leo, David Morse, Wendell Pierce.
Série américaine en 11 épisodes
Genre : Choral
Durée : 11h 18min.
Année de production : 2011

Sortie Cinéma France : n.c.
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

4.3



 Critique TREME (SEASON 2 - TV) (2011)
Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 4.3
Originellement diffusée sur la chaine câblée américaine HBO entre avril et juillet 2011, cette seconde salve de la série Treme convoque, à quelques noms près, les mêmes scénaristes et réalisateurs que ceux recrutés sur la précédente saison, parmi lesquels la cinéaste polonaise Agnieszka Holland, l’ex directeur de la photographie de Spike Lee, Ernest R. Dickerson, et le spécialiste du suspense horrifique Brad Anderson. Côté interprétation, on notera entre l’arrivée de l’acteur new yorkais Jon Seda, tandis que David Morse et Elizabeth Ashley voient leurs personnages gagner en temps de présence à l’écran. Signalons enfin que le récit s’évade davantage de La Nouvelle Orléans dans cette seconde saison, une partie de celui se déroulant notamment New York.

Aussi bon que la première saison, pour résumer. Tout comme leurs prédécesseurs, ces dix nouveaux épisodes épatent avant tout par la qualité de leur écriture. Démarrant quatorze mois après le passage de Katrina, le récit mélange à nouveau les genres sans jamais donner dans le prémâché et le démonstratif. Il revêt en outre une tournure plus ouvertement plus politique, se penchant notamment avec beaucoup d’acuité sur les poussées de corruption et violence accompagnant la reconstruction de la ville.

Par ailleurs, ce récit choral d’une rigueur et intelligence exemplaire, au développement jamais attendu et personnages d’une belle complexité, cultivant l’ambivalence (cf. le personnage qu’incarne Jon Seda, à la fois charognard et séduisant, se gavant sur le dos d’une citée dont il semble pourtant être réellement tombé amoureux) donne une fois encore d’uniques occasions de briller à ses principaux interprètes, tous épatants (à commencer peut-être par l’irrésistible Wendell Pierce).

Une seconde fresque captivante, qui vous touche, vous instruit et vous file la patate au contact de sa musique quatre étoiles. En un mot : immanquable.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.19054 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009