se connecter

THE EAGLE (2011)

(1) critique (3) commentaires
Rémi le 11/04/2011 à 13:12
2.6
Réalisation : Kevin Macdonald
avec : Channing Tatum, Mark Strong, Jamie Bell, Donald Sutherland
Film Américain et Anglais
Titre Français : L'Aigle de la neuvième légion
Genre : Péplum, Aventure
Durée : 1h54
Musique : Atli Örvarsson

Sortie Cinéma France : 04/05/2011
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

2.6



 Critique THE EAGLE (2011)
Avis rédigé par Rémi   |  le .   |  Note : 2.6
En 140 AC, un centurion Romain posté en Angleterre et son esclave partent en quête d’un aigle en or perdu par la neuvième Légion 20 ans plus tôt en Calédonie (Écosse).

Basé sur un roman de Rosemary Scutciff’s de 1954 “The Eagle of the Ninth”, la troisième fiction de Kevin McDonald n’est pas vraiment une réussite. Pourtant sur le papier, le projet avait pas mal d’atouts en plus des ressorts classique du péplum d’aventure (combat de glaives, arènes, chevauchées...) notamment : le mystère de la Légion disparue, le renversement des rôles maitre / esclave, l’importance de l’honneur dans la Rome antique...

Quand il ne les contredis pas pour arranger le déroulement de son intrigue (je m’interroge encore sur les motivations de l’esclave Esca joué par Jamie Bell) McDonald ne fait qu’effleurer ces thèmes. Dommage car le reste n’est pas non plus à la hauteur : les combats sont illisibles et manquent de fluidité et certaines scènes clefs sont poussives voire maladroites comme la demande de clémence dans l’arène ainsi que la plupart des scènes dialoguées avec Channing Tatum. Le choix de l’acteur (très limité) est d’ailleurs à mon avis une des erreurs du film.

Cependant, la beauté des paysages des Highlands écossaises que la très belle photo d’Anthony Dod Mantle parvient à capturer ainsi que le choix de trucages traditionnels sur les CGI sont autant de réussites. Le même constat s’impose pour le reste du casting : Donald Sutherland est impec en vieux romain colonial et Jamie Bell tout en muscles secs est un esclave rebelle et malin tout à fait crédible.

Mais la curiosité reste Tahar Rahim (le Prophète de Jacques Audiard) qui incarne un prince guerrier Seal envoutant et sans compromis. Constamment couvert de peinture, le regard dense et profond, il vole toutes les scènes dans lesquelles il apparait.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.13449 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009