se connecter

KILLERS OF KILIMANJARO (1959)

(1) critique (0) commentaire
Léo le 12/06/2013 à 19:07
2.7
Réalisé par Richard Thorpe
Avec Robert Taylor, Anthony Newley, Anne Aubrey, Allan Cuthbertson, Donald Pleasance.
Film anglais
Genre : Aventures
Durée : 1h 31min.
Année de production : 1959
Titre français : Les Aventuriers du Kilimandjaro
Musique : William Alwyn

Sortie Cinéma France : n.c.
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

2.7



 Critique KILLERS OF KILIMANJARO (1959)
Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 2.7
Produit par Albert Broccoli, célèbre père de la franchise des James Bond, Killers of Kilimanjaro est coécrit par le réalisateur John Gilling d’après une authentique histoire relatée dans le roman de J.A. Hunter et Dan P. Mannix « African bush adventures » originellement publié en 1952. Notons également à la collaboration de l’écriture la présence de Richard Maibaum, futur scénariste de pratiquement toutes les aventures cinématographiques de l’agent 007 jusqu’à Licence to kill en 1988.

A l’occasion de cette huitième et dernière collaboration avec l’acteur Robert Taylor, Richard Thorpe revient une ultime fois sur le continent africain. Toutefois, à la différence des précédents récits d’aventures coloniales signés par le réalisateur (Tarzan et autre White cargo), Thorpe semble avoir cette fois réellement posé le pied en Afrique. En tout cas le film offre-t-il quelques belles images de l’Afrique de l’est, dont, il est vrai, de nombreux stock-shots animaliers, garantissant le dépaysement géographique et historique - l’action étant toutefois censée se situer à la fin du dix-neuvième siècle - du spectateur.

Maintenant, pour ce qui est de la vision proposée de l’Afrique et sa population, si l’on est certes en progrès depuis les Tarzan de Weissmuller, le film baigne tout de même dans une ambiance colonialo-paternaliste d’une autre époque, avec ses tribus de sauvages un peu trop folkloriques, ses porteurs froussards comme pas deux et ses vils pachas autochtones, tous régulièrement remis à leur place par l’homme blanc porteur des bienfaits de la civilisation.

A ce fond caricatural, voire légèrement douteux, vient s’ajouter un récit à la construction un peu lâche - on ne cerne jamais vraiment le « noyau dur » de la trame - aux personnages peu attachants et rebondissements pas toujours compréhensibles (le fiancé que l’on retrouve… et que l’on abandonne à son triste sort sans tergiverser). Bref, disons pour résumer que le scénario n’est pas le point fort de l’œuvre ici.

Sauvant heureusement les meubles, la réalisation soignée et sans temps mort de ce grand professionnel de Richard Thorpe apporte au spectateur la garantie d’un divertissement constamment agréable... si pas vraiment recherché ni très progressiste, donc…


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.21078 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009