se connecter

POLAR (2019)

(1) critique (0) commentaire
Manu le 23/03/2019 à 17:32
2.5
Réalisé par Jonas Akerlund
Avec Mads Mikkelsen, Vanessa Hudgens, Katheryn Winnick, Matt Lucas, Richard Dreyfuss.
Film américain, allemand
Genre : Action
Durée : 1h 58min.
Année de production : 2018
Musique : Joel Thomas Zimmerman

Sortie Cinéma France : 25/01/2019
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

2.5



 Critique POLAR (2019)
Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 2.5
Polar est le cinquième long métrage cinématographique du suédois Jonas Akerlund. Le film adapte le bande dessinée de Victor Santos « Polar: came from the cold », originellement publiée sur le net en 2012. Il est écrit par Jayson Rothwell, scénariste, il y a quelques 15 ans de cela, du (laborieux) thriller satanique Blessed de Simon Fellows avec Heather Graham, et marque la seconde collaboration d’Akerlund avec l’acteur anglais Matt Lucas après Small apartments en 2012.

Indépendamment du fait que ce film arrive après pléthore d’expériences récentes du même type, on tient clairement là un exemple d’adaptation live de BD au sujet de laquelle la question d’en transposer ou non à l’écran l’univers graphique se pose sérieusement. D’autant que, dans le cas présent, le matériau initial possédait la particularité d’être totalement dépourvu de dialogue, obligeant ainsi sa transposition cinématographique à en trahir d’emblée le contenu.

Bref, tout ça pour dire que Jonas Akerlund, clippeur star n’ayant jusqu’à présent pas trop mal géré son passage par la case ciné, s’est globalement planté sur ce coup. Difficile effectivement de s’enthousiasmer pour ce titre sentant furieusement le rabâché, aussi bien dans sa confection propre, n’innovant pas d’un pouce côté mise en scène, par rapport aux précédents travaux d’Akerlund, que dans le traitement de son sujet, routinier jusque dans son mélange paresseux, attendu, de sexe et d’ultra-violence tirant sur le gore.

Un film qui, tout en se laissant suivre sans véritable ennui, déploie donc beaucoup d’énergie pour un résultat paradoxalement amorphe, plat, gâchant de surcroît une distribution solide, voire potentiellement réjouissante (le plus frustrant dans ce domaine étant la prestation éclair du grand Richard Dreyfuss, scandaleusement sous-employé).

A noter que l’ultime séquence nous annonce une possible suite… qui a toutefois peu de chance de se concrétiser si l’on se fie juste à l’accueil pour le moins tiède qu’a reçu le film à sa sortie (sur Netflix).


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.24722 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009