se connecter

LIFE ON THE LINE (2016)

(1) critique (0) commentaire
Manu le 01/01/2019 à 08:20
2.3
Réalisé par David Hackl
Avec John Travolta, Kate Bosworth, Devon Sawa, Gil Bellows, Sharon Stone.
Film américain
Genre : Comédie dramatique
Durée : 1h 37min.
Année de production : 2016
Titre français : Sur la corde raide
Musique : Jeff Toyne

Sortie Cinéma France : n.c.
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

2.3



 Critique LIFE ON THE LINE (2016)
Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 2.3
Life on the line est le troisième long métrage cinématographique de l’également décorateur et réalisateur de seconde équipe (sur 3 films signés Darren Lynn Bousman), David Hackl. Filmé dans la région de Vancouver, le film se situe dans la carrière de John Travolta entre le drame criminel de Philip Martin, The Forger, et Criminal activities, première réalisation de l’acteur Jackie Earl Haley, dans laquelle la vedette de Pulp Fiction n’a qu’un rôle secondaire.

Il y a 14 ans de cela, John Travolta avait rednu hommage à ce bien beau métier à risque qu’est homme du feu (ou pompier, pour faire moins lyrique) dans l’honnête Ladder 49 de Jay Russell. Fort de cette expérience, il se tourne avec Life on the line vers une profession peut-être plus dangereuse encore (mais pas aussi cinégénique, ni aussi romantique, à mon sens) : installateur de lignes à haute tension. Pourquoi pas ! Surtout si la volonté d’offrir un travail sérieux sur les personnages et leur environnement répond présente, comme cela semble manifestement le cas ici.

De fait, sans se montrer d’une grande originalité ni subtilité dans ses portraits d’individus, Life on the line tient globalement la route sur ses deux premiers tiers. C’est efficace, et l’expérience de Hackl dans le registre de la « production design » se fait positivement ressentir dans son habileté à masquer l’origine filmique canadienne de ce qui se voudrait dans le fond une pure tranche d’Americana.

Néanmoins, au final, Life on the line ne parvient jamais à convaincre comme avait su à peu près le faire Ladder 49 précédemment. L’ensemble demeure notamment paralysé par le manque d’ampleur de sa réalisation, incapable s’enrichir le scénario ultra-standard qu’elle a entre les mains, et un troisième acte virant, pour cette raison-même d’ailleurs, à l’actioner catastrophe de type DTV.

Bien intentionné, relativement ambitieux, mais empreint de beaucoup trop de facilités scénaristiques et balourdise dans la mise en scène pour dépasser le stade du tout juste convenable. A noter une courte et assez tristounette apparition - façon Faye Dunaway post-fame - de Sharon Stone, en maman alcoolique vissée à son fauteuil.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.16727 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009