se connecter

KILLING SEASON (2013)

(1) critique (0) commentaire
Léo le 08/01/2014 à 19:12
2.1
Réalisé par Mark Steven Johnson
Avec Robert De Niro, John Travolta, Milo Ventimiglia.
Film américain, belge
Genre : Action, Thriller
Durée : 1h 31min.
Année de production : 2013
Titre français : Face à face
Musique : Christopher Young

Sortie Cinéma France : n.c.
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

2.1



 Critique KILLING SEASON (2013)
Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 2.1
Killing season est le cinquième long métrage signé par le scénariste et réalisateur Mark Steven Johnson, après notamment Daredevil en 2003 et Ghost Rider en 2007. Le film devait au départ réunir John Travolta et Nicolas Cage sous la direction de John McTiernan. Il a été tourné en grande partie dans les Appalaches, au nord de l’état de Géorgie.

Je redoutais un The Hunted du pauvre, et c’est à peu près ce que j’ai eu, même si le film évoque aussi quelques titres plus anciens comme le Search and destroy de William Fruet. Killing season se veut probablement, en plus d’une bande d’action solidement burnée, une réflexion sur la guerre, révélant au passage l’animal tapi en chacun de nous.

Malheureusement, là où la pépite de Friedkin impressionnait par son aspect épuré, donnant à réfléchir sur notre animalité en quelques rares mots et une belle économie de péripéties, Killing season fonctionne uniquement à l’épate et à la surenchère. Le film multiplie les bavardages explicatifs, voire dans sa seconde moitié les tirades philosophiques sentencieuses, et transforme ses deux protagonistes en succédanés de Rambo, encaissant l’un comme l’autre diverses tortures et autres mauvais coups avec une sidérante endurance. Autant dire que voir De Niro galoper comme un chevreuil après s’être fait complètement charcuté le mollet ou Travolta aligner correctement deux mots alors qu’une balle lui a traversé le visage à hauteur des joues finit par amuser plus qu’autre chose.

Bref, de la pure came Millennium Films, qui tente de se positionner comme un produit de classe A, aidé de quelques noms prestigieux (les deux acteurs principaux) et collaborateurs artistiques de talent (le directeur de la photo Peter Menzie Jr., le compositeur Christopher Young) mais, dans le fond, demeure juste un DTV de luxe courant d’inaccessibles lièvres - ici jusqu’au plagiat (cf. l’emploi de Johnny Cash dans la bande-son, comme dans le film de Friedkin).


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires














Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.14432 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009