se connecter

DETENTION (2003)

(1) critique (0) commentaire
Léo le 04/12/2013 à 21:12
2
Réalisé par Sidney J. Furie
Avec Dolph Lundgren, Alex Karzis, Kata Dobo, Corey Sevier, Larry Day.
Film canadien, américain
Genre : Action
Durée : 1h 38min.
Année de production : 2003
Titre français : Détention
Musique : Amin Bhatia

Sortie Cinéma France : n.c.
Sortie DVD France : n.c.

Les notes

2.0



 Critique DETENTION (2003)
Avis rédigé par Manu   |  le .   |  Note : 2.0
Detention marque la première des deux collaborations entre l’acteur Dolph Lundgren et Sidney J. Furie - presque 3 même, si l’on y ajoute The Defender que Furie, tombé malade, prépara mais ne put réaliser, Lundgren passant à cette occasion pour la première fois derrière la caméra.

Emballé par une équipe de pro du cinéma de genre canadien, dont le vétéran Sidney J. Furie et le producteur- réalisateur Paul Lynch (qui aurait dû signé lui-même le film, une petit dizaine années auparavant), Detention démarre de façon plutôt prometteuse. Reposant sur de très classiques bases scénaristiques de sous-Die Hard, le film semble bénéficier de moyens suffisants pour assurer correctement le spectacle d’action pyrotechnique promis. Certes Dolph Lundgren en prof d’histoire, ex de la Bosnie, on n’y croit moyen, mais ce n’est pas grave, d'autant que, côté réalisation, Sidney J. Furie donne l’impression d’être dans un bon jour, de ceux où il soigne un minimum son travail. Bref, la première demi-heure baigne dans le DTV d’honnête facture.

Toutefois, le capital sympathie de l’œuvre s’étiole progressivement, au fil de péripéties de plus en plus incohérentes, d’action pseudo-spectaculaire artificiellement amenée, d’affrontements armés interchangeables dans lesquels on se tire copieusement dessus à quelques mètres les uns des autres sans jamais s’atteindre une seule fois. Bref, autant de situations bâclées dans l’écriture, à la fois bébêtes et bourrines, qui finissent par avoir définitivement raison de la patience et clémence initiale du spectateur, même si celles-ci demeurent correctement filmées jusqu’au bout.

L’ultime tiers de l’œuvre se suit ainsi d’un œil largement détaché, laissant sur une impression négative, quand bien même le film remplit son contrat à la lettre, d’une certaine façon.


Rechercher avec google



Recherche par nom

Titre :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Artiste :
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dernières critiques ciné





Dernières critiques livres





Derniers commentaires





Salut l'artiste !



Critique cinema
2021 ans
Steve Carver
(0000-2021)

2.17









Liens   |   Flux RSS   |   Page exécutée en 0.2442 secondes   |   contactez-nous   |   Nanar production © 2009